•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Appel à des bénévoles pour préparer 300 000 trousses de dépistage rapide

Un livret d'instructions et du matériel médical dans un petit sac en plastique.

Les trousses de dépistage rapide de la COVID-19 sont destinées à être utilisées à la maison par les personnes asymptomatiques. Cela fait partie des efforts de la Nouvelle-Écosse pour réduire la propagation de cette maladie.

Photo : CBC/Brooklyn Currie

Radio-Canada

Tandis que la Nouvelle-Écosse affronte la quatrième vague de COVID-19, la santé publique recrute des bénévoles pour assembler des trousses de dépistage à emporter à la maison pour les gens asymptomatiques.

La Dre Lisa Barrett, médecin en santé publique et professeure à l'Université Dalhousie à Halifax, organise le travail de préparation de trousses de dépistage rapide.

Elle souhaite qu’au moins 300 000 trousses soient assemblées. Le travail consiste à diviser le matériel en gros qui arrive d’Ottawa pour le placer dans des sacs plus faciles à distribuer.

Les gens intéressés à donner de leur temps pour faire ce travail peuvent s’inscrire sur le site testtoprotect.ca. Il leur suffit de sélectionner la plage horaire qui leur convient.

Le travail commence lundi, il s’étend sur deux semaines et se déroule dans les locaux du Centre scolaire régional anglophone d’Halifax, à Burnside.

Lisa Barrett espère que bien des gens répondent à l’appel. Déjà, plus de la moitié des créneaux ont trouvé preneur.

La Nouvelle-Écosse recensait lundi 205 personnes atteintes de la COVID-19. Onze d’entre elles reposaient à l’hôpital, dont une aux soins intensifs.

La Dre Barrett affirme que la vaccination est le joueur étoile de l’équipe de prévention de la COVID-19. Le port du masque et les tests de dépistage sont aussi cruciaux, dit-elle.

Elle compare les mesures de prévention de la COVID-19 à une équipe qui doit être en place si l’on veut vaincre la quatrième vague dans le contexte où les jeunes de moins de 12 ans ne peuvent être vaccinés contre cette maladie et où le variant Delta du coronavirus est plus contagieux.

En date de vendredi, 74,1 % des personnes admissibles en Nouvelle-Écosse étaient pleinement vaccinées contre la COVID-19.

Avec les renseignements de Rebecca Martel, de Radio-Canada, et de Richard Woodbury, de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !