•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les travailleurs de la santé de l’État de N. Y. doivent être vaccinés : pénuries en vue

Des personnes passent devant un panneau indiquant une clinique de dépistage et un centre de vaccination.

Des personnes passent devant un panneau indiquant une clinique de dépistage de la COVID-19 et un centre de vaccination à l'extérieur d'un hôpital de Brooklyn.

Photo : Getty Images / Spencer Platt

Associated Press

La date butoir pour que les travailleurs des hôpitaux et des foyers de soins dans l'État de New York se fassent vacciner contre la COVID-19 est arrivée lundi, avec la perspective de graves pénuries de personnel.

Tous les travailleurs de la santé dans les hôpitaux et les centres de soins de longue durée de l'État de New York devaient avoir reçu lundi au moins une dose de vaccin contre la COVID-19. Les employés qui refusent la vaccination risquent des suspensions et même le licenciement.

La directive s'applique non seulement au personnel de soins, comme les médecins et les infirmières, mais aussi à d'autres employés qui travaillent dans des établissements de santé, comme les services alimentaires, l'administration et l'entretien.

Alors que des milliers de travailleurs de la santé avaient déjà du mal à tenir le coup, les administrateurs ont préparé d'urgence des plans de contingence, qui prévoient notamment de réduire les services non critiques dans les hôpitaux et de limiter les admissions dans les centres de soins de longue durée.

La gouverneure de l'État, Kathy Hochul, déclarait en fin de semaine qu'elle était prête à faire appel à la Garde nationale et à des retraités qualifiés, ou à des travailleurs vaccinés de l'extérieur de l'État, afin de combler les lacunes.

La gouverneure n'a pas fléchi sur le principe de cette vaccination obligatoire, malgré les demandes de report et les multiples contestations judiciaires de cette directive, en vertu de la Constitution.

Cette vaccination obligatoire intervient alors que les hôpitaux de l'État subissent déjà des pénuries de personnel, alimentées en partie par les départs à la retraite et les employés à la recherche d'un autre emploi, après 18 mois de dure pandémie.

Les travailleurs de la santé peuvent demander une exemption religieuse, du moins pour le moment. Un juge fédéral examinera le 12 octobre une contestation judiciaire qui soutient que de telles exemptions sont garanties par la Constitution.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !