•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Rolling Stones amorcent leur tournée avec un hommage à Charlie Watts

Photo en noir et blanc d'un homme qui joue de la batterie.

Charlie Watts, lors d'un concert des Rolling Stones à Londres en 1973

Photo : Getty Images / Express

Radio-Canada

Les Rolling Stones sont partis une fois de plus sur la route, mais cette fois-ci avec un membre en moins : leur batteur Charlie Watts, décédé le 24 août dernier. Le groupe a amorcé sa tournée américaine No Filter dimanche, à St. Louis, sans celui qui a gardé le tempo pendant près de 60 ans.

À l’exception d’un concert privé au Massachusetts la semaine dernière, le spectacle à St. Louis était le premier des Stones depuis la mort de Watts. Son absence s’est fait sentir auprès du public, mais aussi auprès des membres restants du groupe, soit Mick Jagger, Keith Richards et Ronnie Wood, qui lui ont rendu un hommage bien senti.

Quatre écrans géants sur scène affichent des photos de cymbales et du batteur Charlie Watts.

L'hommage à Charlie Watts au début du concert des Rolling Stones à St. Louis, le 26 septembre.

Photo : Getty Images / Jeff Curry

Le concert a commencé avec une scène vide, le brouhaha dans le dôme (The Dome) du America’s Center de St. Louis interrompu seulement par un rythme de batterie, des images de Charlie Watts étant projetées sur des écrans géants. Après la deuxième chanson de la soirée – une vibrante interprétation de It's Only Rock 'n Roll (But I Like It) –, Jagger, Richards et Wood se sont avancés vers le public, en tapant des mains et en le remerciant pour le déluge d’amour à l’endroit de Watts.

C’est notre première tournée à vie sans lui, a affirmé Jagger. Nous nous ennuyons tellement de Charlie, tant sur scène que dans la vie. Le groupe a ensuite dédié la chanson Tumbling Dice au batteur, décédé à l'âge de 80 ans.

Un remplaçant efficace

Malgré l’absence de Watts, le rythme entraînant qui mène les Stones sur scène était au rendez-vous grâce à son remplaçant, Steve Jordan. Si ce nom est peut-être inconnu des admirateurs et admiratrices du groupe, il est bien connu de ses membres. Jordan a joué pendant des années avec Keith Richards et sa formation parallèle, X-Pensive Winos, ainsi qu’avec plusieurs autres groupes.

Quatre hommes sont en train de jouer de la musique sur scène.

De gauche à droite, Ronnie Wood, Mick Jagger, Steve Jordan (en remplacement de Charlie Watts) et Keith Richards.

Photo : afp via getty images / KAMIL KRZACZYNSKI

Toutefois, les fidèles du groupe n’ont pas pu s’empêcher de penser à Watts, largement considéré comme l’un des plus grands batteurs du rock'n'roll, même si son cœur penchait plutôt pour le jazz. Il s’est joint aux Stones en 1963.

Pour Laura Jezewski, 62 ans, une admiratrice du groupe originaire d’Omaha, au Nebraska, le fait de voir les Stones sans Watts avait quelque chose de doux-amer. C’est vraiment triste, a-t-elle affirmé. C’est le premier des vieux Stones à mourir.

La fontaine de jouvence de Mick Jagger

Les Stones ont enchaîné les chansons tout au long de la soirée, menés par l’énergie débridée de Mick Jagger. Malgré ses 78 ans bien tassés, ce dernier tourbillonnait sur scène et donnait l’impression d’avoir la moitié de son âge.

Un homme chante dans un micro et porte un bras dans les airs sur scène.

À 78 ans, Mick Jagger a encore de l'énergie à revendre.

Photo : afp via getty images / KAMIL KRZACZYNSKI

Le concert a également été marqué par la pandémie de COVID-19, qui fait rage aux États-Unis, notamment au Missouri, frappé durement par le variant Delta. Le masque était porté par la dizaine de milliers de personnes assistant au concert, qui s'est déroulé selon les mesures sanitaires de St. Louis.

Les Stones eux-mêmes sont apparus dans un message d’intérêt public pour encourager les personnes avec des symptômes à rester à la maison. Un site de vaccination avait également été déployé dans le dôme du America’s Center, une mesure qui devrait être appliquée à chaque escale de la tournée, qui se poursuit jusqu’au mois de novembre.

Avec les informations de Associated Press

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !