•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Université Dalhousie demande aux fêtards de ne pas se rendre sur son campus

Des dizaines de personnes sont dans la rue, le soir.

Des étudiants sur la rue Larch, sur le campus de l'Université Dalhousie à Halifax le 25 septembre 2021.

Photo : Radio-Canada / Mark Doiron

La Presse canadienne

L'Université Dalhousie demande aux étudiants ayant participé à un grand party improvisé dans les rues d'Halifax au cours du week-end de ne pas se présenter en classe lundi.

Dans une déclaration publiée sur Twitter, l'université demande très sérieusement à ses étudiants ayant pris part aux grands rassemblements festifs dans les rues d'Halifax de ne pas se présenter sur son campus pendant une semaine et de subir un test de dépistage de la COVID-19.

La direction de l'université dit continuer d'évaluer les conséquences possibles de deux rassemblements festifs ayant attiré des milliers de personnes dans les rues de la capitale néo-écossaise samedi.

Frank Harvey, doyen et vice-recteur de l'université, affirme que ces rassemblements illégaux posent un risque pour la capacité de l'institution à maintenir un environnement d'étude sécuritaire et durable cet automne.

Le Service de police régional d'Halifax confirme avoir été inondé d'appels de plaintes de bruit liées à ces fêtes. Neuf hommes et une femme ont été arrêtés en raison de leur état d'intoxication dans un lieu public. De nombreux constats d'infraction ont aussi été distribués pour possession illégale de boissons alcoolisées décapsulées sur la voie publique.

D'autres constats pourraient être remis alors que l'enquête se poursuit concernant ces événements.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !