•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’entente de principe est entérinée à l’Agence des services frontaliers

Badge d'un agent des services frontaliers du Canada.

Moins de douaniers ont été affectés à l'accueil des voyageurs à l'aéroport Montréal-Trudeau. Toutefois, davantage ont été dirigés vers le secteur des arrivées de cargaisons commerciales.

Photo : Radio-Canada / Mathieu Bolduc

La Presse canadienne

Les quelque 9000 agents des services frontaliers du Canada ont entériné l'entente de principe qui était intervenue en août dernier avec l'Agence des services frontaliers pour le renouvellement de leur convention collective.

Le Syndicat des douanes et de l'immigration, rattaché à l'Alliance de la fonction publique du Canada (AFPC), a fait savoir que ses membres toucheraient ainsi environ 8 % d'augmentations pour la convention collective en vigueur de 2018 à 2022.

L'entente prévoit aussi une meilleure protection contre les mesures disciplinaires et la bonification de plusieurs congés et indemnités, notamment des congés pour les aidants naturels, des congés pour les cas de violence conjugale, de même que des congés parentaux prolongés.

Au moment de la conclusion de l'entente, en août dernier, le Conseil du trésor fédéral avait affirmé qu'il s'agissait d'une entente raisonnable compte tenu de la réalité économique du pays.

Le président national du syndicat, Mark Weber, se dit satisfait d'avoir pu régler des problèmes de longue date après trois ans de négociations. Ses membres se sentiront ainsi valorisés et en sécurité à l'Agence, a-t-il commenté.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !