•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le périple d’un Saskatchewanais en attente d’une chirurgie depuis plus d’un an

Des médecins durant une opération chirurgicale.

Le système de santé en Saskatchewan est engorgé à cause de la quatrième vague de COVID-19.

Photo : iStock

Radio-Canada

Les interventions chirurgicales non urgentes ainsi que les greffes d'organes et les traitements contre le cancer sont désormais suspendus en Saskatchewan en raison de la COVID-19.

Steve Turnquist, qui attend une chirurgie pour remplacer une hanche depuis environ un an, a appris il y a deux semaines qu’il devra patienter une année supplémentaire.

Après de nombreuses visites chez divers médecins, M. Turnquist a été envoyé chez un chirurgien à Regina il y a 13 mois. Après avoir vu une radiographie de sa hanche gauche, le spécialiste a déclaré qu'il fallait la remplacer. Le temps d'attente avant l'opération, lui a-t-on dit, était de 8  à 10 mois.

Lorsqu'on lui a dit qu'il devrait attendre jusqu'à un an de plus parce que le système de santé est engorgé à cause de la quatrième vague de COVID-19, M. Turnquist était atterré. Je me suis complètement effondré ce jour-là.

Il dit que, par ailleurs, il souffre de dépression, d'anxiété, et qu'il se sent vraiment désespéré.

Nos hôpitaux sont pleins en ce moment, et tout est reporté. Nous n'obtenons pas les soins de santé dont nous avons besoin.

Avec les informations d'Omayra Issa et de Bryan Eneas

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !