•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Buckley Belanger ne retournera pas en politique provinciale avec le NPD

Buckley Belanger devant l'Assemblée législative à Regina.

Buckley Bélanger a annoncé sa démission de l'Assemblée législative à la mi-août pour faire le saut au fédéral.

Photo : CBC/Matt Duguid

Olivier Daoust

Candidat libéral défait aux élections fédérales dans la circonscription de Desnethé-Missinippi-Rivière Churchill, Buckley Belanger ne fera pas un retour en politique provinciale avec le Nouveau Parti démocratique (NPD) de la Saskatchewan.

Je suis passé à autre chose que la politique provinciale. Pour utiliser une analogie sportive, j’ai joué dans une équipe et j’ai été échangé à une autre équipe. Aujourd’hui, je suis un libéral fédéral.

Une citation de :Buckley Belanger, candidat libéral défait et ex-député néo-démocrate provincial en Saskatchewan

À la mi-août, Buckley Belanger avait annoncé sa démission de l'Assemblée législative pour présenter sa candidature à l’investiture libérale de la circonscription fédérale qui se trouve à l’extrême nord de la province.

À ce moment-là, il était le doyen de l’Assemblée législative où il siégeait depuis 26 ans. Il a été élu dans Athabasca pour la première fois en 1995.

Il affirme que lorsqu’il a quitté le caucus en août, il y avait un respect mutuel. Buckley Belanger ajoute qu’il travaillera de près avec le candidat néo-démocrate qui voudra lui succéder.

Lors de l’annonce de sa démission, le NPD s'était dit déçu de voir le député quitter le caucus. Nous sommes reconnaissants de sa contribution. Il a été le député autochtone qui a siégé le plus longtemps à l’Assemblée législative.

Selon M. Belanger, il y aurait quatre candidatures possibles pour lui succéder dans une élection partielle. Il ne veut pas qu’Athabasca passe aux mains du Parti saskatchewanais.

Pas une circonscription conservatrice

Défait lundi dernier aux élections fédérales, Buckley Belanger ne mâche pas ses mots en affirmant que Desnethé-Missinippi-Rivière Churchill n’est pas une circonscription conservatrice.

Nous ne devrions pas avoir de député conservateur. Les Autochtones ne votent pas pour les conservateurs, a-t-il déclaré, soulignant que la population de la région est composée aux deux tiers d'Autochtones. Ce n'est pas parce qu'un plus grand nombre d’électeurs conservateurs se sont présentés aux urnes pour diverses raisons qu’il est vrai que la circonscription est conservatrice, a-t-il ajouté.

Buckley Belanger a également fait valoir que la circonscription devrait être divisée en deux afin de mieux répondre aux besoins uniques des communautés des Autochtones du Nord. Selon lui, il y a un choc culturel entre le sud et le nord de la circonscription telle qu'elle existe en ce moment.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !