•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mélissa Blais : quatre véhicules sortis des eaux de la rivière Saint-Maurice à Shawinigan

Deux opérateurs de dépanneuse remorquent un véhicule. L'automobile est tirée par le crochet de la dépanneuse et sort de la rivière.

À Shawinigan, quatre véhicules ont été tirés des eaux de la rivière Saint-Maurice par l'organisme Les plongeurs de l'espoir, assistés de dépanneurs pour remorquer les automobiles.

Photo : Radio-Canada / Raphaëlle Drouin

Radio-Canada

Les plongeurs bénévoles qui ont scruté les eaux de la rivière Saint-Maurice à plusieurs reprises ces dernières années pour tenter de retrouver Mélissa Blais ont procédé dimanche à une opération pour tirer de l’eau plusieurs véhicules qu’ils avaient repérés au cours de leurs recherches.

Pas moins de quatre voitures qui avaient été localisées par Les Plongeurs de l’Espoir ont été extirpées de la rivière. Ces bénévoles sont associés au groupe Meurtres et disparitions irrésolus du Québec.

La Sûreté du Québec n’avait pas d’intérêt envers les véhicules retirés des eaux, mais les bénévoles sur place souhaitaient trouver des indices en lien avec la disparition de Mélissa Blais à l’intérieur des voitures.

Photo de Mélissa Blais, qui est portée disparue depuis le 2 novembre 2017.

Mélissa Blais manque à l'appel depuis la nuit du 2 novembre 2017.

Photo : Facebook

On vérifie dans les véhicules, parce que c’est possible qu’elle soit dans un autre véhicule. Cette année, on a fait beaucoup de recherches [dans la région de Shawinigan] et on a trouvé beaucoup de véhicules et on a d’autres endroits encore à aller visiter, explique le président des Plongeurs de l’Espoir, Daniel Lamontagne.

Aucun indice n’a été retrouvé dans les véhicules retirés de l’eau, mais une cinquième voiture a été repérée. Des recherches plus approfondies auront lieu dans les prochains jours.

Rappelons que Mélissa Blais a été vue pour la dernière fois à Louiseville, le 2 novembre 2017. Le véhicule de la jeune femme, une Toyota Corolla 2011 noire immatriculée Y70 FAD, est toujours recherchée.

Opération nettoyage

Au cours de la journée, les plongeurs ont retiré six tonnes de débris de la rivière Saint-Maurice. Des organismes qui ont pour but de nettoyer les berges et les cours d’eau de la province, Faisons notre part et Mission 1000 tonnes, ont participé à l’opération.

Des dizaines de téléviseurs, des sécheuses, du bardeau et un téléphone de cabine téléphonique ont notamment été repêchés.

On a décidé de faire une mégacollaboration pour faire tout dans la même journée. Donc, c’est une belle histoire d’entraide et on est tous très fiers du déroulement de la journée.

Une citation de :Anne-Marie Lussier, cofondatrice de Faisons notre part

C’est surprenant, mais autant il y a plein de déchets dans la forêt que sur le bord des cours d’eau, mais dans le fond de l’eau, il faut aller explorer. […] Quand on cherche, on trouve. Notre mission, comme celle des autres organismes présents, c’est de nettoyer nos cours d’eau, souligne Jimmy Vigneux de Mission 1000 tonnes.

Avec les informations de Raphaëlle Drouin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !