•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’élan de solidarité des vignerons porte fruit au Domaine Girouard

Le propriétaire du Domaine Girouard qui montre les raisins du vignoble.

« C'est les raisins que nous avons eus grâce au bénévolat des gens qui sont venus nous aider. Ça a fait une différence », a lancé fièrement le propriétaire du Domaine Girouard, Martin Girouard.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les vendanges ont une saveur particulière cet automne au Domaine Girouard de Sutton. L'entraide de plusieurs viticulteurs a permis de sauver la récolte pendant que les propriétaires étaient au chevet de leur fils, victime d'un grave accident de planche à roulettes.

Des mois plus tard, les raisins abondent et les vendanges seront exceptionnelles grâce à l'entraide de 24 vignerons. Martin Girouard et Josée Tremblay ont dû s’absenter du vignoble pour veiller sur leur fils, Yoan, victime d'un grave accident qui a failli lui coûter la vie. Le souvenir est maintenant chose du passé. C'est sûr qu'il a de petites séquelles, mais c'est un cadeau du ciel. Vraiment. Il va très bien , a indiqué la mère de Yoan, Josée Tremblay.

Une grande vague de solidarité

Les vignerons ont également pu compter sur l’aide de leur fils aîné, Edouard qui vit avec une légère déficience intellectuelle. J'aime beaucoup travailler avec mon père dans l'usine et faire du vin , a-t-il fait savoir. Inspiré par le travail d'Edouard, le Domaine Girouard a effectué un partenariat avec l’organisme de bienfaisance Plein Soleil, qui favorise l'inclusion sociale de jeunes adultes ayant une déficience intellectuelle ou un trouble du spectre de l'autisme.

On a eu six stagiaires l'année passée. Des six stagiaires, on a recruté deux personnes qui travaillent une vingtaine d'heures par semaine. Ça fait une grosse différence quand ils sont ici.

Une citation de :Martin Girouard, propriétaire du vignoble du Domaine Girouard

En cette période des vendanges, plusieurs amis s’ajoutent pour aider les Girouard, dont Adi Victoria, qui vient presque chaque week-end pratiquer ce qu'elle considère comme « une belle activité d'automne ». Nous autres, ça ne fait pas si longtemps qu'on est à Sutton. Les voisins, les amis, tous les services qu'ils nous ont rendus, cela nous réconforte énormément , a confié Mme Tremblay.

Selon les informations de Jean Arel

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !