•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’ex-détenu André Gauthier salue la libération des deux Michael

Après avoir été longuement incarcéré à Dubaï, André Gauthier est revenu au Canada en mai dernier.

Un homme dans son bureau.

Le Saguenéen André Gauthier est revenu chez lui depuis plusieurs mois, après avoir été incarcéré pendant plus de deux ans à Dubaï.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le retour au pays de Michael Spavor et de Michael Kovrig ravive les souvenirs d'André Gauthier, originaire de Saguenay. L'homme d'affaires a passé plusieurs années en prison aux Émirats arabes unis pour une affaire de fraude avant d'être libéré récemment.

André Gauthier, qui a toujours clamé son innocence, partage le bonheur des deux Michael, qui retrouvent enfin leurs familles. Toutefois, il s’attend à ce que le retour à la vie normale puisse être difficile pour eux.

Eux, ça va être ultra compliqué de se réajuster à la vie quotidienne. À la vie quotidienne avec leur famille, c'est sûr qu'ils vont être chouchoutés, mais il y a peut-être même des traumatismes qu'ils peuvent vivre que peut-être ils ne savent même pas qu'ils vont vivre, indique M. Gauthier.

Donc, ça va être un apprentissage quotidien et ça va leur prendre un certain temps avant de retrouver toute la confiance, la confiance en tout le monde parce qu'on vient qu'on doute de tout le monde, explique André Gauthier.

André Gauthier est convaincu qu’il faut faire ressortir le positif de cette expérience, même si parfois le sentiment des années perdues peut se faire ressentir.

J'essaie d'éviter les frustrations. Vous dire que j'en ai pas, c'est pas vrai. Vous dire que ça n'arrive pas que des matins que je me dis pas ça, c'est pas vrai.

Depuis son retour au Québec, il y a quatre mois, André Gauthier profite de chaque moment avec sa famille. Il souhaite aux deux Michael d'en faire autant.

Selon une entrevue de Philippe L'Heureux.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !