•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue lance une nouvelle campagne de recrutement

Les résidences des garçons du Cégep de l'Abitibi-Témiscamingue.

Le Cégep de l'Abitibi-Témiscamingue veut se démarquer à travers une campagne de recrutement tous azimuts (archives).

Photo : Radio-Canada / Marie-Hélène Paquin

Radio-Canada

Le Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue tente de se démarquer pour attirer le plus d'étudiants possible.

Il lance une campagne de recrutement pour les sessions d’automne 2022 et d’hiver 2023 en utilisant les outils numériques.

Des vidéos interactives et une série de baladodiffusions présentant des programmes proposés par l'établissement sont utilisées par l'établissement.

Des programmes et des formations qui répondent aux besoins en main-d’œuvre des employeurs explique la coordonnatrice des communications et de l’international, Geneviève Tétreault.

C'est une offensive pour faire connaître nos programmes et l'expérience étudiante qui va être vécue au Cégep de l'Abitibi-Témiscamingue, explique la responsable.

Vous comprenez qu'après la pandémie, il faut se positionner, trouver de nouveaux outils et de nouvelles façons de faire en mode hybride. Donc on a mis différentes stratégies en place pour qu'on puisse séduire le maximum de futurs étudiants à venir étudier dans les murs du Cégep de l'Abitibi-Témiscamingue, ajoute-t-elle.

Une femme pose derrière son bureau.

Kathleen Slobodian, directrice des affaires étudiantes et communications du Cégep de l'Abitibi-Témiscamingue

Photo : Radio-Canada / Émilie Parent-Bouchard

En plus des outils numériques, le Cégep organise aussi des activités en présentielles, avec des visites des écoles secondaires ou des journées portes ouvertes.

Le recrutement à l'internationale fait aussi partie des objectifs du Cégep.

Cette année, l'établissement a accueilli pour la session d'automne 18 étudiants étrangers, explique la directrice du Service des affaires étudiantes et des communications, Kathleen Slobodian.

On souhaite accueillir davantage dans les prochaines années, dit-elle. On a une stratégie de recrutement régionale, provinciale et internationale. Au niveau international, on se positionne toujours dans les deux mêmes endroits que dans les années antérieures, la France et l'Afrique francophone. Donc six pays davantage en Afrique, que ce soit le Maroc, l'Algérie, la Tunisie, ou le Cameroun, la Côte-d’Ivoire et le Sénégal.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !