•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux entrepreneurs autochtones des Prairies finalistes à un concours national

Erica Daniels, debout, en hiver.

L'entepreneure autochtone et fondatrice de Kejic Productions, Erica Daniels, est finaliste au concours national Pow-wow Pitch.

Photo : Shyan Johnson Monkman

Radio-Canada

Deux entrepreneurs des Prairies, Erica Daniels et Harlan Kingfisher, se rendent en finale du concours national Pow-wow Pitch qui s'adresse aux entrepreneurs autochtones du pays. Le gagnant empochera une bourse de 25 000 $.

Membre de la Première Nation Peguis, Erica Daniels a fondé Kejic Productions, une firme de Winnipeg spécialisée dans la production de vidéos, de design graphique et dans le développement de sites Internet.

Je suis honorée et excitée de pouvoir expliquer davantage ce que nous faisons à Kejic Productions, et j’espère recevoir un peu plus d’appui pour que notre entreprise grandisse et que plus de jeunes Autochtones puissent profiter de ces opportunités, dit-elle.

Elle-même a débuté dans la production de vidéos en participant à un programme de multimédia du Broadway Neighborhood Centre en 2007.

En 2017, elle a démarré son entreprise quand elle a constaté une demande pour la production de vidéos et un besoin, pour les Autochtones, de raconter eux-mêmes leurs propres histoires.

Nous devons vraiment prendre notre place dans l’industrie du film, dans la production, et nous assurer que nos voix sont entendues et que nos histoires sont racontées dans une perspective autochtone, parce que nous sommes ceux qui ont ce vécu, affirme-t-elle.

Erica Daniels avait été choisie pour la finale du concours l’an dernier, mais n’avait pas remporté le grand prix.

Elle dit avoir eu besoin de surmonter un sentiment de doute pour participer au concours une deuxième fois, mais est heureuse de l’avoir fait.

J’ai appris à ne pas abandonner, à continuer d’essayer et à saisir toutes les occasions qui se présentent aux entrepreneurs autochtones, dit-elle.

Si elle remporte le grand prix, elle emploiera la bourse pour ajouter des membres à son équipe de production et investira dans de l’équipement et de la technologie.

La ligne de vêtements Smudge the Blades

Harlan Kingfisher est ingénieur à temps plein, ce qui, l’an dernier, ne l’a pas empêché de démarrer Smudge the Blades, une ligne de vêtements destinée à la communauté autochtone du hockey.

Ce père de quatre enfants, originaire de la Première Nation Sturgeon Lake en Saskatchewan, vit maintenant à Fort Saskatchewan en Alberta avec sa famille.

Il dit avoir voulu participer à la compétition pour les occasions de réseautage et a été surpris d’avoir été choisi comme finaliste.

Harlan Kingfisher, dehors et souriant, porte un chandail de sa compagnie.

Harlan Kingfisher est surprpis et heureux de voir le succès obtenu par son entreprise au cours de sa première année d'existence.

Photo : Gracieuseté Harlan Kingfisher

J’étais si fier que je sautais et criais… je suis vraiment fier de ma marque et du chemin que nous avons fait, dit-il.

S’il remporte le grand prix, il dit qu’il investira dans le marketing numérique de son entreprise, dans le but, entre autres, que ses vêtements soient portés par des influenceurs et des athlètes sur TikTok.

Harlan Kingfisher aimerait un jour voir ses collections sur les tablettes des grands magasins d’articles de hockey partout au pays.

Le Pow-wow Pitch : un concours qui prend de l’ampleur

La compétition Pow-wow Pitch en est à sa septième année. Elle a été fondée par Sunshine Tenasco, qui est originaire de Kitigan Zibi Anishinaabeg, à environ 120 km au nord d’Ottawa.

Sunshine Tenasco dit que le concours, un partenariat entre RBC, Shopify et Facebook, est devenu national l’an dernier et qu’il englobera toute l’Amérique du Nord l’an prochain.

Ce concours, dit-elle, est une porte d’entrée pour les entrepreneurs qui lancent leurs idées, et le réseautage les aide dans la croissance de leur entreprise.

Je pense que c'est assez formidable de voir comment nous pouvons aider une personne et faire partie de son histoire, même si c’est juste pour une petite minute, dit-elle. Je sens que c’est un peu notre raison d’être.

L’entrepreneur qui remporte le grand prix sera annoncé le 20 octobre.

Avec les informations de Leonard Monkman, CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !