•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des chercheurs veulent mieux comprendre les populations de cougars de la C.-B.

Un bébé cougar.

Quatre femelles étudiées ont donné naissance à 10 félins depuis janvier 2020.

Photo : Siobhan Darlington

Radio-Canada

Un groupe de chercheurs du campus de l’Okanagan de l’Université de la Colombie-Britannique tentent d’étudier l’impact des feux de forêt et des humains sur les populations de cougars du sud de la Colombie-Britannique.

Le projet, en cours depuis janvier 2020, engage des étudiants et des professeurs. Le but des chercheurs est d'équiper 40 cougars de colliers GPS afin de les suivre à la trace.

Jusqu’ici, l'équipe a réussi à équiper 27 cougars d'un de ces colliers, et ce, dans trois des zones qui sont à l’étude.

Selon la responsable de l’étude, Siobhan Darlington, l’objectif est d’évaluer de quelle façon l'exploitation forestière et les feux de forêt influent sur l’habitat du cougar, ses habitudes alimentaires et ses déplacements.

[Nous] apprenons également des choses sur l'endroit où ils établissent leurs tanières, explique-t-elle. Par exemple, nous avons observé une femelle qui [a établi sa tanière] dans un endroit situé entre deux des grands feux de forêt de l'Okanagan cet été.

Selon des estimations, la Colombie-Britannique compterait environ 7000 cougars. Cependant, il n’existe aucun dénombrement précis, et c’est un des objectifs de l’étude.

Des chiens renifleurs pour retrouver les cougars

Pour retrouver ces prédateurs, l'équipe de recherche s'appuie sur des chiens entraînés pour flairer les cougars pendant l'hiver. Les équipes de recherche tentent ensuite de les traquer en motoneige.

Une fois qu’ils les ont retrouvés, ils les anesthésient et installent un collier sur eux.

Jusqu’ici, quatre cougars femelles ont mis bas. Dans ces cas particuliers, les équipes ont étudié leurs progrès après avoir placé des caméras dans les environs de la tanière ou près de leurs lieux de chasse.

Le Southern BC Cougar Project est toujours à la recherche de bénévoles, en particulier des bénévoles possédant des caméras et vivant entre Kelowna et Osoyoos. Le projet devrait se poursuivre encore quelques années.

Pour en savoir plus :

Site du Southern BC Cougar Project (Nouvelle fenêtre) (site externe)

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !