•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mort de Georges Hervé Awashish : la coroner dépose son rapport

Une voiture se trouve près de l'entrée de l'hôpital de Chicoutimi.

Le Bureau du coroner a mené une investigation à la suite de la mort de George Hervé Awashish à l’hôpital de Chicoutimi.

Photo : Radio-Canada / Lynda Paradis

Radio-Canada

La coroner Jessica Tremblay conclut que Georges Hervé Awashish est mort, en octobre 2020, d'un syndrome coronarien favorisé par la consommation de méthamphétamine.

La mort de l’homme originaire d'Obedjiwan avait été médiatisée, il y a un an, car ce dernier s’était plaint d'avoir entendu des propos racistes prononcés à son endroit alors qu’il était hospitalisé à l’hôpital de Chicoutimi.

Une enquête interne avait d’ailleurs été lancée par le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Saguenay-Lac-Saint-Jean, notamment car cet incident survenait quelques jours après le décès de Joyce Echaquan.

Jessica Tremblay précise dans son rapport que « M. Awashish possédait de nombreux antécédents médicaux, qu'il fréquentait les hôpitaux de manière récurrente et qu'il était atteint notamment d'une maladie coronarienne athérosclérotique, d'hypertension artérielle, de dyslipidémie, du diabète avec complications et atteinte vasculaire périphérique, de l’hépatite C chronique de même que d'insuffisance rénale chronique parvenue au stade terminal».

Dans son rapport, Me Tremblay révèle également qu’ « en dépit d’un avis médical contraire, M. Awashish a quitté l’hôpital de Chicoutimi le 1er octobre 2020 et qu'il y est retourné quelques jours plus tard, soit le 4 octobre 2020, pour y traiter une endocardite et recevoir des traitements liés à sa condition rénale lourde ».

Selon plusieurs notes d’observation des infirmières, « M. Awashish se montrait peu collaborateur au moment de recevoir des soins, et refusait parfois certains traitements proposés ».

Enquête sur des allégations de racisme

Jessica Tremblay stipule que « bien que des allégations d’actes malveillants qui auraient été posés par un ou des membres du personnel aient été soulevées, les éléments recueillis par les policiers du Service de police de Saguenay n’ont pas permis de confirmer l’implication de tiers dans le décès de M. Awashish ».

Elle ajoute également dans ses conclusions que l’enquête interne, menée par le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Saguenay-Lac-Saint-Jean, de même que celle effectuée à la demande des gestionnaires par une firme externe, ne soutiennent pas non plus ces allégations.

La coroner soutient qu’il s’agit d'un décès accidentel après plusieurs analyses toxicologiques. « Le décès de M. Georges Hervé Awashish est attribuable à un syndrome coronarien aigu survenu à la suite d’une consommation récente de méthamphétamine dans le contexte d’une maladie coronarienne.», conclut Me Tremblay dans son rapport.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !