•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des analyses d’eau de puits gratuites, demande le Parti vert de l’I.-P.-É.

Un robinet avec une goutte.

L'analyse des eaux de puits peut coûter jusqu'à 200$ chaque fois (archives).

Photo : Radio-Canada/Simon-Marc Charron

Radio-Canada

Le Parti vert de l'Île-du-Prince-Édouard demande au gouvernement provincial que les analyses des eaux de puits résidentielles deviennent gratuites pour les citoyens.

Selon les verts, ce service privé coûte cher à de nombreux propriétaires de puits, particulièrement à ceux des régions rurales où le système est le plus répandu.

La députée Hannah Bell, porte-parole de l'opposition en matière d'environnement, affirme que les coûts liés aux tests s'accumulent rapidement, vu leur fréquence.

L'analyse de base coûte entre 135 $ et 140 $, plus TVH, et il y a aussi des analyses supplémentaires, explique-t-elle.

Le ministère de l’Environnement recommande aux résidents qui consomment l’eau de leur puits de la faire analyser au moins une fois par an, ou chaque fois qu'il y a une indication que quelque chose ne va pas.

Aucune action selon les verts

Le gouvernement de l'Île-du-Prince-Édouard a déjà déclaré qu'il cherchait des moyens de rendre ces analyses gratuites.

Cependant, la situation est urgente selon Hannah Bell, surtout en raison des fortes pluies et des inondations observées récemment sur l’île. Cela peut avoir un impact direct sur des choses comme l'eau, déclare-t-elle.

La députée du Parti vert de Charlottetown, Hannah Bell souhaite légiférer Airbnb au plus vite sur l'Île-du-Prince-Édouard.

« Nous n'avons vu aucune action », affirme Hannah Bell (archives).

Photo : Julien Lecacheur

Je pense que c'est une mesure que nous devrions percevoir comme étant une façon de soutenir les habitants de l'île, ajoute la députée de Charlottetown-Parkdale.

Le ministre de l'Environnement, Steven Myers, affirme que le gouvernement est toujours déterminé à agir pour remédier à la situation.

Selon ses propos, rendre les tests gratuits permettrait au gouvernement d’obtenir un plus grand aperçu de l’état actuel des eaux de puits à travers la province.

Nous ne voulons pas que le coût soit un obstacle à l'eau potable.

Une citation de :Steven Myers, ministre de l'Environnement

Il ajoute que le gouvernement de l’île appuiera un projet de loi sur l'analyse gratuite de l'eau. Le député libéral Hal Perry prévoit présenter ce projet à l'Assemblée législative cet automne.

Hal Perry a rencontré le personnel et notre bureau à différentes occasions pour régler les problèmes que pourrait poser la loi, puis s'assurer que tout le monde y trouve son compte , a déclaré le ministre Myers.

Il estime que l'eau gratuite pour les Insulaires coûtera à la province environ un million de dollars par année.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !