•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

John Horgan promet plus de financement pour des trousses de naloxone

Une trousse avec des gants en latex, des seringues stériles et des violes de naloxone.

Une trousse de naloxone. La naloxone renverse temporairement les effets d'une surdose d'opioïdes (archives).

Photo : La Presse canadienne / Jonathan Hayward

Radio-Canada

La province travaille à allouer des fonds pour acheter plus de trousses de naloxone, assure le premier ministre John Horgan. Les stocks de trousses sont en diminution, forçant certains services de police à acheter leurs propres réserves.

Les trousses de naloxone permettent de renverser temporairement les effets d'une surdose d'opioïdes. Depuis le début de la crise des opioïdes en Colombie-Britannique, elles ont permis d'éviter des milliers de décès. Depuis l'entrée en vigueur de l’état d’urgence en santé publique déclaré en 2016 pour répondre à la crise des opioïdes 7760 personnes sont mortes de surdoses dans la province.

Le financement des trousses a pris fin en avril 2020. Depuis, le service de police de Victoria achète ses propres trousses de naloxone afin d'être prêt vu la gravité et à la fréquence des surdoses.

Son porte-parole, Bowen Osoko, explique que 15 000 $ du budget du service de police de la capitale sont consacrés à ces achats. Les trousses sont vendues entre 130 et 140 $ chacune. Il ajoute que la police de Victoria a utilisé plus de 100 trousses de naloxone au cours de la dernière année et que chaque jour ses agents sont appelés en aide à des victimes de surdose.

Les libéraux de l’opposition critiquent l'arrêt du financement des trousses de naloxone pour la police, la qualifiant de décision  épouvantable .

Le coût d'une trousse de naloxone n'est pas plus élevé que le coût de la mort de quelqu'un.

Une citation de :Trevor Halford, député libéral, Assemblée législative de la C.-B.

Le département de police de Saanich a déclaré dans un communiqué que ses trousses de naloxone seront épuisées d'ici la fin de l'année. Du côté de la police de Vancouver, son porte-parole Steve Addison a déclaré que des trousses de naloxone avaient récemment été achetées, sans vouloir commenter leur nombre et leur financement.

La ministre responsable des Dépendances et de la Santé mentale, Sheila Malcolmson, a déclaré dans un communiqué que le transport par les policiers de naloxone  est essentiel pour sauver des vies dans nos communautés , ajoutant que son ministère s'efforcera de s'assurer qu'il n'y a plus de déficit de financement.

Le programme Toward the Heart, géré par le Centre de contrôle des maladies de la Colombie-Britannique, a quant à lui déclaré dans un communiqué que ses trousses de naloxone à emporter sont disponibles pour les consommateurs et ceux qui sont susceptibles d'assister ou de répondre à une surdose et qu’ils n’ont pas de problème d'approvisionnement.

Avec les informations de l'émission On The Island

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !