•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un contrat accordé par Québec pour mettre à jour une étude pour un pont à Tadoussac

Un traversier sur l'eau, au soleil couchant.

La construction d'un pont sur le Saguenay entre Baie-Sainte-Catherine et Tadoussac est dans l'air depuis longtemps.

Photo : Radio-Canada / Myriam Fimbry

Alors que le débat refait surface en raison de l'horaire réduit des traversiers, le gouvernement du Québec a annoncé avoir octroyé un contrat pour mettre à jour l'étude d'opportunité pour construire un pont reliant Tadoussac à Baie-Sainte-Catherine.

Par voie de communiqué en fin de journée vendredi, le ministre des Transports, François Bonnardel et le ministre responsable des régions de la Côte-Nord et de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, Jonatan Julien, ont confirmé que le Groupe Pont Estuaire/Fjord du Saguenay, un consortium composé de CIMA+, WSP et Systra, a été retenu au terme d'un appel d'offres public pour la mise à jour de l'étude d'opportunité dans le projet de construction d'un pont au-dessus de la rivière Saguenay.

Celui-ci permettrait donc de circuler sur la route 138 sans interruption.

Toujours selon le communiqué, le MTQ publiera prochainement un nouvel appel d'offres pour la réalisation d'une analyse socio-économique pour ce projet inscrit au Plan québécois des infrastructures 2021-2031. Celle-ci portera notamment sur les conséquences de l'abandon du service de traversier sur les emplois et les communautés.

La réalisation de ces études pourrait être terminée à la fin du printemps 2023.

Aucun autre gouvernement n'est allé aussi loin dans la préparation de ce projet d'envergure. Une fois ces étapes complétées, nous serons en mesure de prendre les meilleures décisions au bénéfice de la population et des usagers de la route, a fait savoir le ministre Bonnardel.

Les actions entreprises pour ce projet démontrent clairement la volonté de votre gouvernement de faire de bons investissements et d'offrir un réseau routier qui contribuera à l'essor économique de la Côte-Nord et au décloisonnement du territoire nordique, a poursuivi son collègue Julien.

Le NM Armand-Imbeau II sur le Saguenay

Le NM Armand-Imbeau II effectue des allers-retours sur le Saguenay, entre Baie Ste-Catherine et Tadoussac.

Photo : Radio-Canada / Benoît Jobin

Horaire réduit des traversiers

Le sujet est d'actualité car, depuis lundi le nombre de traversées a été réduit en raison d'un manque de personnel. Il manquerait une dizaine de matelots. La Société des traversiers du Québec (STQ) ignore pour l’instant quand le service reprendra ses horaires réguliers.

Le service avait aussi connu des ralentissements dernièrement en raison d'une grève des employés.

Des acteurs ont plaidé cette semaine en faveur du projet de pont, dont la Coalition Union 138 et le député péquiste de René-Lévesque, Martin Ouellet.

Plusieurs points à vérifier

L'étude d'opportunité prendra en compte le milieu marin, la faune et la flore. Elle inclura aussi la conception préliminaire de la solution la plus prometteuse pour la construction d'un pont selon l'un des trois corridors établis par le MTQ, soit Tadoussac, La Boule, ou entre les deux.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !