•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La vaccination obligatoire pour les employés du Manitoba commence le 18 octobre

Un enfant sur le point de recevoir une dose d'un vaccin.

Les employés du gouvernement du Manitoba qui travaillent auprès des populations vulnérables doivent être complètement vaccinés dès le 18 octobre, selon une ordonnance de santé publique.

Photo : getty images/istockphoto

Radio-Canada

Le gouvernement du Manitoba annonce une nouvelle ordonnance sanitaire qui entrera en vigueur le 18 octobre. Ce jour-là, des fonctionnaires qui travaillent auprès du public devront être entièrement vaccinés contre la COVID-19, ou subir des tests fréquents de dépistage.

L'ordonnance s’applique à tout fonctionnaire en contact direct et régulier avec des populations vulnérables.

Les employés qui ne seront pas pleinement immunisés devront avoir obtenu un résultat négatif au test COVID-19 dans les 48 heures précédentes pour pouvoir se rendre au travail. La province utilisera des tests rapides de dépistage antigénique pour satisfaire à cette exigence, a déclaré le médecin hygiéniste en chef de la province, Brent Roussin lors d’une séance d’information en ligne avec les journalistes.

En août, la province annonçait que d’ici le 31 octobre, cette mesure allait entrer en vigueur.

Les nouvelles règles s’appliquent aux travailleurs suivants :

  • Le personnel soignant, des centres de soins personnels et ceux qui offrent des soins à domicile
  • Le personnel scolaire
  • Le personnel des établissements de garde d’enfants agréés
  • Les fonctionnaires qui ont régulièrement un contact direct et permanent ou prolongé avec des populations vulnérables
  • Le personnel des services à l’enfance et à la famille
  • Personnel des organismes subventionnés en contact direct avec les populations vulnérables
  • Le personnel paramédical

Les tests de dépistage se feront jusqu’à trois fois par semaine pour un employé à temps plein et il devra toujours fournir un résultat négatif. Si un résultat positif est diagnostiqué, il devra s’isoler pendant 10 jours et présenter un résultat négatif pour reprendre le travail.

Une fois que les employés non vaccinés auront été vaccinés et qu’ils pourront prouver qu’ils ont été immunisés, ils ne devront plus subir de tests réguliers.

Des tests rapides seront disponibles sur les lieux de travail pour les employés non vaccinés.

Cette nouvelle ordonnance de santé publique ne s’applique pas aux entreprises privées et aux organisations à but non lucratif.

Pour un employé qui refuserait de se faire vacciner ou de faire les tests, la province indique qu’elle tentera de travailler avec l’employé pour l’aider à comprendre ses hésitations et aider à trouver une solution. À ce point-ci, elle n’envisage pas de congédiement.

En août, le Dr Roussin faisait valoir que cette obligation de vaccination n’est pas une condition à l’emploi.

Découvrez-vous comment fonctionnent les vaccins contre le SRAS-CoV-2.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !