•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

214 personnes devront être vaccinées de nouveau à Roberval

Une fiole de vaccin de Pfizer-BioNTech.

Les doses ont été conservées trop longtemps avant d'être administrées.

Photo : Radio-Canada / Jacques Corriveau

Un peu plus de 200 personnes ont appris qu'une dose du vaccin de Pfizer qu'elles avaient reçue à la mi-août à Roberval provenait de fioles qui avaient été conservées au-delà des 30 jours prescrits. Ainsi, elles devront être vaccinées de nouveau, et celles dont c'était la deuxième dose ne pourront plus, pour un temps, bénéficier des privilèges reliés au passeport vaccinal.

C'est ce qu'a confirmé le Centre intégré de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Saguenay–Lac-Saint-Jean vendredi après-midi.

Il y a 214 doses qui ont été jugées inadéquates et non pas périmées. Je veux être bien clair, il n'y a aucun danger pour les personnes qui ont reçu ces doses-là. En fait, elles étaient entreposées à des températures homologuées par Pfizer pour une période de temps donnée, c'est-à-dire 30 jours. On a constaté, en faisant l'inventaire de nos congélateurs, que certaines doses avaient dépassé ce délai sur le site de Roberval, a détaillé Pierre-Alexandre Maltais, conseiller cadre par intérim aux communications et relations médias du CIUSSS.

Les doses étaient conservées à des températures variant de -25 à -15 degrés Celsius.

Elles représentaient une première dose pour environ le quart des personnes vaccinées.

Selon Pierre-Alexandre Maltais, ces personnes ont commencé à être contactées par le CIUSSS dès que l'enquête a été terminée, afin de leur offrir un nouveau rendez-vous. Il devrait être possible de les vacciner de nouveau assez rapidement, étant donné que les centres sont moins occupés qu'au plus fort de la campagne de vaccination.

Passeport vaccinal invalide

La situation causera cependant des désagréments temporaires importants à ceux qui croyaient avoir reçu deux doses valides. Dans le cas des personnes qui en étaient à leur deuxième dose, malheureusement, le passeport vaccinal ne va redevenir actif qu'une fois qu'elles auront eu une nouvelle dose. Elles devront attendre sept jours après l'avoir reçue, a précisé le porte-parole.

Ces personnes ne profiteront donc plus des privilèges accordés aux détenteurs du passeport vaccinal, comme aller au restaurant, dans un bar ou au cinéma.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !