•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

S’offrir les moyens de se déconnecter des écrans en famille

Un père et son enfant sortent de l'écran de leur téléphone intelligent pour jouer ensemble au Frisbee.

L'offensive publicitaire Pause ton écran souhaite outiller les familles afin qu'elles passent plus de temps ensemble hors ligne.

Photo : Capsana

Radio-Canada

Après avoir mis au défi les familles de mettre leurs écrans sur pause le temps d’une journée en mai dernier, l’offensive publicitaire Pause ton écran de l’organisation à vocation sociale Capsana propose une nouvelle campagne encourageant cette fois-ci les parents à intégrer des moments hors ligne dans la routine familiale.

Moins d’écrans. Plus de moments ensemble. C’est la phrase qui guide la campagne publicitaire de Capsana, lancée cette semaine et qui se poursuit jusqu’au 24 octobre prochain.

L’objectif : fournir aux familles des outils et des idées d’activités qui ne nécessitent pas d’écrans d’ordinateur, de télévision ou d’autres appareils technologiques.

Que ce soit pour quelques minutes, quelques heures ou même une journée, les bienfaits de se déconnecter sont nombreux sur le corps, la tête et les relations interpersonnelles.

Une citation de :Extrait du communiqué de Capsana

La rentrée scolaire qui s’amorce, additionnée à la pandémie, exacerbe l’hyperconnectivité, selon l’organisation détenue par la Fondation EPIC de l’Institut de cardiologie de Montréal et par la Fondation PSI.

Les familles ont besoin de soutien pour trouver un meilleur équilibre numérique afin de profiter des avantages de la technologie, sans subir ses méfaits, a indiqué par voie de communiqué Lionel Carmant, ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux, qui appuie la campagne publicitaire.

Faire de la déconnexion une routine

En mai dernier, lors du défi 24 h sans écran, 44 % des familles participantes sondées ont rapporté avoir obtenu davantage de temps libre après avoir éteint leurs écrans. L’exercice a plu à une majorité écrasante d'entre elles, alors que 80 % ont indiqué avoir prévu d’autres pauses de déconnexion dans les prochains mois.

Ces pauses du numérique permettent également de prendre conscience de la relation qu’on entretient avec la technologie et de sa place dans notre vie. Cela donne l’occasion par la suite de se reconnecter plus consciemment, moins par automatisme, explique Julie Mayer, coordonnatrice du volet familial de la campagne publicitaire Pause.

Pour aider les familles dans leur démarche de déconnexion, le site Pausetonecran.com suggère une poignée d’activités à faire, beau temps mauvais temps, comme une sortie à la piscine, une marche en nature, faire un casse-tête et cuisiner.

Des informations et conseils validés par un comité de spécialistes sont également offerts afin de mieux comprendre l’hyperconnectivité et évaluer le rapport aux écrans de ses enfants.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !