•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La marche pour le climat attire des centaines de jeunes à Halifax

Des manifestantes brandissent une banderole où il est écrit : Nous sommes dans l'urgence climatique.

Les manifestants ont remonté la rue Hollis en direction des bureaux de Nova Scotia Power.

Photo : Radio-Canada / Adrien Blanc

Près d'un millier de jeunes ont marché pour le climat en centre-ville d'Halifax vendredi. La ville n'avait pas vu une telle manifestation concernant les changements climatiques depuis 2019.

Munis de masques, des groupes d'élèves d'écoles secondaires et d'étudiants universitaires se sont rassemblés vers midi au parc Victoria, en centre-ville d'Halifax. Sur leurs pancartes, on pouvait lire, en anglais : Le Canada brûle, Plantez des arbres, Le climat change, pourquoi pas toi? ou encore Élève la voix, pas le niveau de la mer.

La marche s'est étendue sur 200 m dans les rues d'Halifax, passant devant l'Assemblée législative puis devant les bureaux du fournisseur d'électricité Nova Scotia Power. Là, les manifestants, accompagnés de percussions, ont chanté pendant une dizaine de minutes, en anglais : Que voulons-nous ? L'action pour le climat. Quand ? Maintenant.

Des manifestantes sont rassemblées et brandissent des pancartes pour le climat.

Les manifestants ont chanté des slogans pendant une dizaine de minutes au pied des bureaux de Nova Scotia Power.

Photo : Radio-Canada / Adrien Blanc

Certains manifestants se réclamaient de groupes environnementalistes comme Sierra Club ou Save Owls Head, une association pour la sauvegarde du parc Owls Head. D'autres se remémoraient les grandes manifestations pour le climat d'il y a deux ans.

En 2019, quand Greta Thundberg était très populaire sur les réseaux sociaux, [manifester] était quelque chose de très populaire parmi les jeunes. C'est moins le cas maintenant alors on veut rendre la justice climatique cool encore, dit Sadie Quinn, une des organisatrices de la marche.

Une jeune femme s'adresse à la foule.

La manifestation a commencé par des discours dans le parc Victoria.

Photo : Radio-Canada / Adrien Blanc

La leçon de la pandémie, c'est que, quand il y a une urgence au Canada, nous pouvons réagir rapidement. Il faut appliquer cette leçon aux changements climatiques, mais c'est plus difficile, car on sent que la pandémie, c'est très immédiat, mais c'est moins le cas avec les changements climatiques, ajoute-t-elle.

La Nouvelle-Écosse s'est engagée à atteindre la carboneutralité d'ici 2050. Le nouveau gouvernement de Tim Houston prévoit de déposer un projet de loi à l'automne pour préciser comment il compte y parvenir.

Avec les informations d'Héloïse Rodriguez-Qizilbash

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !