•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les familles d’élèves exhortées à se faire vacciner pour garder les écoles ouvertes

L'Agence de la santé publique du Canada recommande également la vaccination du personnel des écoles.

Une petite fille descend de l'autobus scolaire.

Les écoles doivent rester ouvertes, défend l'Agence de la santé publique du Canada.

Photo : CBC/Francis Ferland

Maud Cucchi

Depuis la rentrée scolaire, « beaucoup » de nouveaux cas de COVID-19 dans les écoles sont apparus au sein de familles d’élèves où des membres n’étaient pas vaccinés, a constaté l'Agence de la santé publique du Canada. Elle demande donc aux Canadiens vivant auprès d’enfants scolarisés de se faire vacciner.

J’ai parlé avec mes homologues [des provinces], on commence à recueillir les données probantes, mais on voit beaucoup, beaucoup de cas avec des enfants issus de familles avec quelques membres non vaccinés, a expliqué le Dr Howard Njoo, sous-administrateur en chef de la santé publique du Canada, en point de presse vendredi.

Selon ses observations, les contaminations en milieu scolaire sont le reflet de la propagation virale des communautés, où les taux de vaccination varient d'une région à l'autre.

Pour protéger les enfants de moins de 12 ans qui présentement ne sont pas admissibles à recevoir un vaccin, c’est important pour toutes les personnes adultes autour d’eux – personnel des écoles ou membres de la famille – de se faire vacciner pour prévenir les perturbations et garder les écoles ouvertes cet automne et hiver.

Une citation de :Howard Njoo, sous-administrateur en chef de la santé publique du Canada

Parallèlement aux mesures préventives mises en place dans les écoles, il faut donc instaurer un bouclier vaccinal autour des plus jeunes, a fortiori en période de circulation du variant Delta, plus virulent et contagieux, a indiqué le Dr Njoo.

Quand on regarde les données probantes, on voit qu'avec le variant Delta, il faut encore augmenter le niveau de la couverture vaccinale, a-t-il insisté, et ce même si 80 % de la population admissible au vaccin a été pleinement vaccinée, soit plus de 26,5 millions de Canadiens.

L'arrivée de l'automne et des rassemblements intérieurs devraient inciter la population à redoubler de vigilance, a renchéri la Dre Theresa Tam, administratrice en chef de l'Agence de la santé publique du Canada.

Il faut utiliser tous les outils à notre disposition pour freiner la propagation.

Une citation de :Dre Theresa Tam, administratrice en chef de l'Agence de la santé publique du Canada

Fidèle à sa ligne de communication, la Dre Tam a mis en avant la responsabilité collective de la population et exhorté les quelque 6,5 millions de Canadiens restants à recevoir leur première ou deuxième dose de vaccin.

La hausse des cas se poursuit

La mise à jour la plus récente de l'Agence de la santé publique du Canada démontre que l’aggravation de la pandémie s'est poursuivie, ces derniers jours.

À l’échelle du pays, les contaminations dépassent en moyenne les 4300 nouveaux cas par jour (la moyenne se situait à 3500 le 3 septembre, et à 3700 le 10 septembre).

Ces derniers jours, les hôpitaux canadiens traitent en moyenne 2200 patients atteints de COVID-19, alors que 700 d’entre eux sont en soins intensifs. Selon les derniers chiffres, le pays déplore environ 36 morts chaque jour, soit deux fois plus qu’il y a deux semaines.

Après avoir recommandé une troisième dose pour certaines personnes immunodéprimées, le Comité consultatif national de l'immunisation (CCNI) analyse la possibilité d'étendre la recommandation aux aînés des résidences qui ont été parmi les premiers à se faire vacciner au pays.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !