•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une administration ontarienne choisit de couvrir les frais de garderie de ses citoyens

Des enfants jouent avec des blocs en mousse.

Le gouvernement fédéral a promis d’investir 30 milliards de dollars sur 5 ans dans la création d’un système pancanadien de garderies à 10 $ par jour d’ici 2026.

Photo : iStock

Radio-Canada

Bonne nouvelle pour les familles du comté de Huron, dans le Sud de l’Ontario : l’administration locale va utiliser 250 000 $ de fonds publics restants pour payer les frais de garderie des familles de la région au mois d'octobre.

Selon Cheryl Patience, directrice des services à l'enfance et d'Ontario au travail pour le comté de Huron, le financement supplémentaire provient du ministère de l'Éducation de l'Ontario, ainsi que du gouvernement fédéral.

Mme Patience explique qu’après avoir consacré des fonds à des projets d'expansion et d'accessibilité, le comté a estimé que soulager financièrement des familles était la meilleure façon d'aider le plus grand nombre de personnes possible.

Certaines familles ont subi des licenciements. Il y en a d'autres dont le travail a été touché lorsque l'école était fermée. En raison de certaines fermetures de garderies, elles ont dû quitter leur travail ou recourir à d'autres moyens d'obtenir des services de garde, constate-t-elle.

Tout parent dont l'enfant est actuellement inscrit dans un service de garde agréé dans le comté de Huron recevra le financement sans avoir à faire de demande. Les frais seront plutôt facturés aux Services à l'enfance du comté de Huron, qui paieront directement les garderies.

Ces frais varient en fonction du centre et du temps d'utilisation des parents. Selon Mme Patience, les coûts à temps plein sont généralement d'environ 1000 $ par mois par enfant dans la région.

Une annonce bienvenue

Selon Bonnie Hastings, directrice du service de garde municipal de Goderich, si le comté offre habituellement un bon programme de subventions aux familles à faible revenu, ce coup de pouce supplémentaire est bienvenu alors que les parents sont aux prises avec des incertitudes en raison de la pandémie.

On a beaucoup parlé de soutenir la garde d'enfants dans le passé, mais je pense que les parents sont vraiment heureux de voir des actions concrètes, souligne Mme Hastings.

Elle ajoute toutefois qu'en dépit du soutien apporté aux parents, les garderies ont encore du mal à trouver suffisamment de personnel pour répondre aux besoins des familles.

Avec des informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !