•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Marty Morantz est réélu dans Charleswood-St. James-Assiniboia-Headingley

Marty Morantz devant son affiche électorale.

Marty Morantz, député sortant et candidat dans Charleswood-St. James-Assiniboia-Headingley.

Photo : Radio-Canada / Walther Bernal

Le candidat du Parti conservateur Marty Morantz est réélu avec une très faible marge dans la circonscription de Charleswood-St. James-Assiniboia-Headingley.

Le conservateur devance son rival libéral, Doug Eyolfson, par 24 voix seulement. Plus de 44 000 voix ont été exprimées dans cette circonscription située dans l’ouest de Winnipeg.

Il a fallu quatre jours à Élections Canada pour dépouiller les quelque 3630 votes envoyés par la poste. Marty Morantz menait par environ 170 voix à un moment donné.

Un recomptage judiciaire aura lieu

Un recomptage des voix aura cependant lieu en raison du faible écart qui sépare les deux candidats. En effet, un dépouillement judiciaire automatique a lieu lorsque l'écart entre des candidats est inférieur à 1 millième du total des votes exprimés, selon Élections Canada.

Le directeur de campagne de Marty Morantz, Michael Kowalson, a indiqué que le processus de recomptage pourrait prendre plusieurs semaines. Il espère cependant que le résultat final sera déterminé d’ici l’Action de grâce.

Selon Élections Canada, Marty Morantz a récolté 17 336 votes. Doug Eyolfson, qui a perdu la circonscription en 2019 au profit du conservateur, a en a reçu 17 312.

Charleswood-St. James-Assiniboia-Headingley est la seule circonscription où le suspense restait entier et où la course était la plus serrée.

Avec sa réélection, le Manitoba a donc élu sept députés conservateurs, quatre libéraux et trois néo-démocrates. La province est aussi la seule au pays à avoir réélu tous les députés sortants.

Un dépouillement qui a pris du temps

Élections Canada avait prévenu que plusieurs jours pourraient être nécessaires avant de connaître le vainqueur dans cette circonscription. Ses agents devaient, en effet, compter tous les votes envoyés par la poste.

Parmi eux, 3107 provenaient d’électeurs résidant dans la circonscription et 454 de personnes habitant ailleurs ou voyageant au Canada. De plus, 69 bulletins ont été envoyés par des personnes résidant à l’étranger.

Le processus est long et fastidieux. Afin de s’assurer qu’il n’y a pas fraude, chaque vote par la poste contient trois enveloppes. La première contient l’adresse du bureau électoral, et un employé d’Élections Canada commence le processus de comptage en s’assurant que celle-ci est la bonne.

Une deuxième enveloppe se trouve dans la première et contient un document avec un numéro d’identification signé et daté par l’électeur, déclarant qu’il n’a pas voté ailleurs.

La troisième enveloppe, qui ne comporte aucune information pouvant identifier l'électeur, contient le bulletin de vote.

Sans compter les votes par la poste et les personnes qui se sont inscrites pour voter le jour de l’élection, le taux de participation électoral est estimé à 56 % au Manitoba. L’estimation préliminaire pour le Canada est de 58 %.

La troisième enveloppe, qui ne comporte aucune information pouvant identifier l'électeur, contient le bulletin de vote.

Sans compter les votes par la poste et les personnes qui se sont inscrites pour voter le jour de l’élection, le taux de participation électoral est estimé à 56 % au Manitoba. L’estimation préliminaire pour le Canada est de 61,7 %.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !