•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Scott Moe critique le taux de vaccination dans l’extrême nord de la province

Le premier ministre de la Saskatchewan Scott Moe parle dans un micro lors d'une conférence de presse avec le drapeau canadien se situe derrière lui.

Le premier ministre Scott Moe critique les Premières Nations du nord de la Saskatchewan pour leur faible taux de vaccination, mais ses critiques lui reprochent ses propos, les qualifiant d'injustes et inexacts.

Photo :  CBC / Matt Duguid

Radio-Canada

Le premier ministre de la Saskatchewan, Scott Moe, pense que le faible taux de vaccination dans l’extrême nord de la province a des impacts négatifs sur les résultats de la province en matière de vaccination.

Jeudi, Scott Moe a d’abord publié une vidéo sur ses réseaux sociaux dans laquelle il a pointé du doigt des régions de la province avec un faible pourcentage, particulièrement l’extrême nord. 

L’extrême nord de la province et ses communautés autochtones - qui sont exclusivement sous juridiction fédérale - font en sorte que nous atteignons un taux de vaccination de moins de 50 %, a-t-il écrit sur Twitter.

Il a aussi critiqué Justin Trudeau, qui, selon lui divise le pays en évoquant le faible taux de vaccination contre la COVID-19 en Saskatchewan.

J’espère que Justin Trudeau collaborera avec la Saskatchewan pour augmenter le taux de vaccination dans ces communautés immédiatement.

Alors que Scott Moe fait référence à l’extrême nord comme un endroit exclusivement sous juridiction fédérale, le chef de l’opposition officielle, Ryan Meili, estime que le premier ministre fait preuve de malhonnêteté et de confusion, puisque l’extrême nord de la province est en fait à la fois sous juridiction provinciale, fédérale et celle des Premières Nations.

Pourquoi nous pointer du doigt ?

La cheffe de la communauté autochtone de Lac La Ronge, Tammy Cook-Searson, abonde dans le même sens que Ryan Meili. Elle affirme que son équipe a travaillé de près avec l’Autorité de la santé de la Saskatchewan et le gouvernement fédéral tout au long de la pandémie.

La cheffe de la communauté autochtone de Lac La Ronge, Tammy Cook-Searson.

La cheffe de la communauté autochtone de Lac La Ronge, Tammy Cook-Searson, qualifie d'injustes les critiques du premier ministre Scott Moe.

Photo : La Presse canadienne / Liam Richards

Son commentaire est injuste, d’autant plus que ce sont des communautés non autochtones, dans le sud de la province, qui affichent le plus faible taux de vaccination , ajoute-t-elle.

De son côté, le chef de la Première Nation Hatchet Lake Denesuline, Bart Tsannie, affirme lui aussi que sa communauté travaille d’arrache-pied pour lutter contre la pandémie. Après une éclosion grave survenue en juin, la Première Nation, constituée d’environ 1300 personnes, compte désormais un seul cas actif de COVID-19 .

Ne nous ciblez pas. Venez nous parler.

Une citation de :Bart Tsannie, chef de la Première Nation Hatchet Lake Denesuline

Le chef de la Fédération des nations autochtones souveraines (FSIN), Bobby Cameron, croit pour sa part que Scott Moe devrait se concentrer davantage sur la sécurité de la population, au lieu de rejeter la responsabilité sur d’autres communautés.

C’est irrespectueux, dit-il.

Un problème qui ne se limite pas au nord

Mais les communautés autochtones ne sont pas les seules à afficher un faible taux de vaccination. La semaine dernière, lors d’une réunion du conseil municipal de Swift Current, une délégation de médecins locaux ont discuté du faible taux de vaccination dans certains villages de la province.

Par exemple, la Dr Tara Lee a affirmé que le taux de vaccination de certaines communautés situées dans le sud-ouest de la province n'était que de 12 %. Elle n'a cependant pas précisé de quelles communautés elle parlait.

Le ministère de la Santé a, pour sa part, refusé de rendre publics les taux de vaccinations par municipalités. Le gouvernement ne rend disponibles que les taux de vaccinations par régions.

Rectificatif :

Une version précédente de ce texte indiquait à tort que le sud-ouest de la Saskatchewan avait un taux de vaccination de 12 %. Or, la Dr Tara Lee soutient plutôt que certaines communautés du sud-ouest ont un taux de vaccination de 12 %, et non l'ensemble de la région.

En date de jeudi, selon le suivi des vaccins effectué par CBC, 81,4 % des personnes de la province admissibles au vaccin contre la COVID-19 avaient reçu leur première dose, et 72,7 % avaient reçu les deux, soit le plus faible taux de vaccination au pays.

D’après les informations de Jason Warick

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !