•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Après le grand parc de l’Ouest, Valérie Plante veut créer un poumon vert de l’Est

Valérie Plante et plusieurs candidats de Projet Montréal au parc-nature de la Pointe-aux-Prairies.

Valérie Plante dit vouloir « faire passer l’est de Montréal du gris au vert ».

Photo : Radio-Canada / Mélissa François

Projet Montréal s'engage à « acheter, protéger et préserver » au moins 230 hectares de terrains au cours de son prochain mandat, surtout dans l'est de l'île, où le parti souhaiterait créer un « réseau d'espaces verts » dans les arrondissements de Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles, Mercier–Hochelaga-Maisonneuve et Anjou.

La formation politique de la mairesse sortante Valérie Plante a profité de la huitième journée de campagne électorale pour dévoiler vendredi matin ce qu'elle considère comme son engagement phare pour l'Est : créer un poumon vert qui puisse devenir l'équivalent du grand parc de l'Ouest.

Pour ce faire, Projet Montréal promet notamment d'agrandir substantiellement le parc-nature de la Pointe-aux-Prairies et celui du Bois-d’Anjou. Questionnée sur le sujet, Mme Plante a toutefois refusé d'en dire davantage sur sa stratégie d'acquisition afin d'éviter la spéculation.

Le parti promet également de préserver la vocation d’espace vert du Golf métropolitain d’Anjou, contrairement à ce que souhaite l'équipe du maire d'arrondissement Luis Miranda – avec qui Ensemble Montréal a conclu une alliance électorale – et de créer des corridors verts dans les secteurs Mercier-Est et l'Assomption-Sud.

Ces projets, explique-t-il, s'ajouteraient à la mise en valeur de l'île Sainte-Thérèse, où la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) aimerait mettre en place un parc écotouristique.

On fait passer l'est de Montréal du gris au vert.

Une citation de :Valérie Plante, cheffe de Projet Montréal

La cible de 230 hectares pour les quatre prochaines années correspond à ce que l'administration Plante a réussi à acquérir depuis son arrivée au pouvoir en 2017, a expliqué en point de presse le candidat dans Saint-Jacques Robert Beaudry, par ailleurs responsable de la stratégie immobilière au comité exécutif.

L'idée de créer un réseau d'espaces verts dans l'Est n'est pas nouvelle. Des citoyens – dont François Plourde, aujourd'hui candidat pour Projet Montréal dans Anjou – militent depuis longtemps pour la création d'un corridor vert et bleu entre le port de Montréal, au sud, et la rivière des Prairies, au nord.

En réaction à l'annonce de vendredi, Ensemble Montréal a reproché à Valérie Plante de n'avoir rien fait pour l'est de la ville en quatre ans, que ce soit pour la décontamination, l’aménagement du parc-nature du Bois-d’Anjou ou le développement du secteur, a précisé Émilia Tamko, candidate dans Mercier–Hochelaga-Maisonneuve.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !