•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Grève à Kitimat : les travailleurs de Rio Tinto à Alma bonifient leur aide

Un cargo est amarré tout près de la fonderie, qui est entourée par la forêt.

Une vue aérienne au-dessus de la fonderie de Rio Tinto, à Kitimat.

Photo : La Presse canadienne / Darryl Dyck

Radio-Canada

Les employés de l’usine Alma de Rio Tinto apportent un soutien supplémentaire à leurs confrères en grève à l’aluminerie de Kitimat en Colombie-Britannique.

Les quelque 600 travailleurs almatois verseront chaque semaine un montant de 16 000 $ aux 900 grévistes. Ils s’engagent à continuer ce geste de solidarité jusqu’à la fin du conflit de travail.

Le syndicat des Métallos d’Alma avait déjà accordé la somme de 65 000 $ aux travailleurs de Kitimat qui ont déclenché la grève à la fin juillet.

Ceux-ci avaient d’ailleurs soutenu financièrement les employés en lock-out d’Alma lors du conflit de 2012.

Au fil des ans, nos deux sections locales ont tissé des liens uniques qui nous permettent ensemble de mieux veiller à nos conditions de travail, à la préparation de nos négociations respectives, à nos dossiers de griefs d’une aluminerie à l’autre, aux tendances dans l’industrie, aux tarifs douaniers et aux relations internationales, a déclaré le président du syndicat d’Alma, Sylvain Maltais, par voie de communiqué.

Il souhaite donner l’exemple et incite les autres syndicats qui représentent des travailleurs de la multinationale à faire le même geste.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !