•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trois saisies de drogue réalisées à Sherbrooke

Un véhicule de patrouille du Service de police de Sherbrooke.

Le Service de police de Sherbrooke a frappé en matière de trafic de drogue (archives).

Photo : Radio-Canada / René-Charles Quirion

René-Charles Quirion

La culture illégale du cannabis demeure un crime au Québec.

Et le groupe Accès cannabis, qui continue de lutter contre le trafic et la culture illicite, l’a rappelé à des trafiquants présumés en frappant tant en milieu urbain que rural jeudi à Sherbrooke.

Une perquisition a été effectuée sur un terrain boisé du chemin Laliberté, dans le secteur de Saint-Élie.

La Sûreté du Québec, avec son hélicoptère, a assisté les policiers du Service de police de Sherbrooke (SPS) et ceux de la Régie de police de Memphrémagog pour procéder à la saisie de 314 plants de cannabis.

De telles cultures sont plus rares sur notre territoire parce qu’il y a moins de grands espaces ruraux. Ce sont les informations du public qui nous ont permis de localiser cet endroit de culture, explique le porte-parole du SPS, Martin Carrier.

Cette culture avait été faite à l’insu du propriétaire du terrain où les plants de cannabis ont été trouvés.

L’enquête se poursuit dans ce dossier.

En parallèle à cette récolte de cannabis, le groupe ACCÈS a aussi frappé à deux points de vente de stupéfiants à Sherbrooke.

Des femmes de 24 ans et 39 ans ainsi qu’un homme de 35 ans ont été arrêtés lors de cette perquisition.

En plus de vendre à domicile sur les rues Bowen Nord et Thomas-Evans, ils sont soupçonnés d’avoir fait la livraison des stupéfiants.

Près de 60 grammes de cocaïne, des bonbons de THC et de cannabis et 107 comprimés de morphine ont été saisis.

Un véhicule Subaru, 920 $ en argent ainsi qu’une liste de compatibilité ont été saisis.

Des accusations criminelles en lien avec le trafic de stupéfiants pourraient être portées contre les personnes arrêtées.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !