•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un policier non coupable d’avoir partagé sans consentement des images sexuelles

L'écran d'un téléphone cellulaire montre le gazouillis de la GRC.

Un agent de police du Manitoba qui a partagé des images sexuelles de son ancienne partenaire a subi un procès cette semaine.

Photo : La Presse canadienne / Stephanie Taylor

Radio-Canada

Un agent de police des Premières Nations accusé d'avoir partagé des images intimes de son ancienne partenaire sans son consentement a été acquitté lors d’un procès qui s’est déroulé cette semaine.

Le procès avait lieu à Brandon devant le juge Robert Heinrichs de la Cour provinciale du Manitoba.

Radio-Canada n’identifie ni le policier ni la femme impliquée en raison d’un interdit de publication.

L’an dernier, l’homme a été accusé de deux chefs de publication d’images intimes sans consentement. Il a aussi été accusé d’avoir fabriqué deux photos et une vidéo de la femme et de les avoir montrées à d’autres personnes sans son consentement.

Le procès devait démontrer si la femme lui avait ou non donné la permission de montrer ces photos et cette vidéo.

Pendant le procès, la femme a expliqué qu’au moment où ils ont mis fin à leur relation amoureuse, le policier et elle se sont entendus pour effacer et détruire toutes les photos et vidéos de leur partenaire qui étaient en leur possession.

Cependant, deux images et une vidéo de 28 secondes ont fait surface dans le compte Hotmail d’un autre agent de police en 2017, selon la procureure de la Couronne Ashleigh Smith.

L’unité d’enquête indépendante du Manitoba, qui se penche sur les incidents impliquant des policiers dans la province, a enquêté et obtenu les images et la vidéo en 2019.

Le policier a déclaré à la cour qu’il pensait avoir obtenu le consentement de son ex-partenaire pour partager les images et la vidéo avec ses amis proches.

Le juge l’a déclaré non coupable.

Avec des informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !