•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Voyage Manitoba vise un rétablissement de l’industrie touristique d’ici 2024

La stratégie visant à développer le tourisme francophone n'est toujours pas prête et accuse des années de retard.

Un ours blanc sur une route enneigée le jour et au fond les phares d'une voiture.

Churchill, avec ses ours polaires, est l'un des principaux attraits touristiques du Manitoba.

Photo : La Presse canadienne / Jonathan Hayward

Lors de l’assemblée générale annuelle de Voyage Manitoba, jeudi, la société d'État a déclaré qu’elle visait un rétablissement de l’industrie touristique aux niveaux d’avant la pandémie en 2024.

C’était une année dévastatrice, résume le président-directeur général de Voyage Manitoba, Colin Ferguson, dans son bilan de l’année.

Les activités touristiques liées à la chasse et à la pêche, ainsi que les visites de Churchill, dépendent toutes largement de visiteurs de l’étranger. La pandémie a fortement empêché leur entrée au pays, explique-t-il.

L’industrie du tourisme, du voyage et de l’hôtellerie a été frappée plus durement que d’autres. Elle a été l’une des premières à subir [les effets de la pandémie] et sera l’une des dernières à récupérer, poursuit M. Ferguson.

Un plan de relance de l’industrie qui a été annoncé en juillet vise à augmenter les dépenses des visiteurs de 50 % afin que l’industrie représente 2,5 milliards de dollars en 2030, précise le président du conseil d’administration de Voyage Manitoba et président adjoint du comité d’orientation de la stratégie touristique provinciale, Stuart Murray.

Dans un premier temps, Voyage Manitoba voulait encourager les Manitobains à découvrir leur propre province, au cours de la pandémie. Un sondage effectué par l’organisme a déterminé que 40 % des habitants de la province ont pris des vacances au Manitoba en 2021.

C’est clair que l’économie de la province ne va pas complètement se rétablir jusqu’à ce que l’industrie du voyage se rétablisse, a affirmé le ministre du Développement économique et de l'Emploi, Jon Reyes, présent à l’AGA.

Miser sur le tourisme autochtone

La création de l’Association du tourisme autochtone du Manitoba a été officialisée lors d’un sommet virtuel jeudi matin.

Voyage Manitoba et l’Association touristique autochtone du Canada travaillent depuis 2017 pour favoriser la croissance du tourisme autochtone dans la province, indique Colin Ferguson dans un communiqué.

La stratégie du tourisme autochtone a aussi été mise à jour, indique Voyage Manitoba. Depuis que la stratégie du tourisme autochtone a été lancée, il y a deux ans, des progrès importants ont été réalisés, note Colin Ferguson.

Le président de l’Association touristique autochtone du Canada, Keith Henry, remarque que la pandémie a ajouté des obstacles supplémentaires au développement de l’industrie touristique autochtone, notamment en ce qui a trait à l’accès à certains programmes de financement et des confinements sévères dans certaines communautés.

Il indique que cela a compliqué l’adaptation du modèle d’affaires des exploitants dans ce domaine.

Toujours pas de stratégie du tourisme francophone

Mercredi, en réponse à une demande de Radio-Canada portant sur la stratégie de tourisme francophone, qui est retardée depuis plusieurs années, la vice-présidente aux communications de Voyage Manitoba, Linda Whitfield, a répondu ne pas pouvoir commenter une politique en développement qui n’est pas encore rendue publique.

Quant au moment où cette stratégie serait dévoilée, la vice-présidente directrice et cheffe de l’exploitation de Voyage Manitoba, Brigitte Sandron, a indiqué, jeudi, que l’organisme y travaille activement.

Nous avons récemment terminé une évaluation de l’impact économique du tourisme francophone dans la province, nous sommes près de l’achèvement de la stratégie et nous anticipons qu’elle sera annoncée très bientôt, ajoute-t-elle.

Dans un rapport publié en janvier 2020 (en anglais) (Nouvelle fenêtre), le vérificateur général du Manitoba alors en poste, Norm Ricard, soulignait que la province n’avait toujours pas élaboré de plan pour développer le tourisme francophone.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !