•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Il faut sonner l’alarme » à Saint-Quentin et Kedgwick, croit la mairesse Somers

La mairesse Nicole Somers implore ses concitoyens de se plier aux mesures sanitaires.

Nicole Somers dans un chalet en bois au parc provincial.

Nicole Somers, mairesse de Saint-Quentin, le 22 janvier 2020 (archives).

Photo : Radio-Canada / Bernard LeBel

Radio-Canada

Un nombre disproportionné de cas actifs de COVID-19 dépistés dans le nord du Nouveau-Brunswick ont été découverts dans les régions de Saint-Quentin et de Kedgwick, incitant les autorités locales à tirer la sonnette d’alarme, jeudi.

Il a été confirmé que la très grande majorité des cas signalés dans la zone 4 proviennent de notre région, a déclaré la mairesse de Saint-Quentin, Nicole Somers, après une conférence téléphonique jeudi avec la Dre Kimberley Barker, médecin hygiéniste régionale.

Elle ajoute que sa région est malheureusement reconnue pour son nombre élevé de personnes qui manifestent contre le vaccin ou encore qui continuent d’ignorer la gravité de cette pandémie mondiale.

Jeudi, dans la région sanitaire d'Edmundston, dans laquelle se trouvent Saint-Quentin et Kedgwick, on comptait 87 cas actifs de COVID-19.

Il faut sonner l'alarme, et dire que les 87 cas de la zone 4, ils ne sont pas [dans la ville] d'Edmundston cette fois-ci.

Une citation de :Nicole Somers, mairesse de Saint-Quentin

Per capita, chez nous, les cas sont plus élevés, mentionne la mairesse Nicolas Somers. On n'a jamais eu ça pendant toute la pandémie. C'est beaucoup trop pour la petite population qu'on est.

L’administration municipale demande à toute la population de Saint-Quentin et Kedgwick de collaborer avec le processus de dépistage de la santé publique, afin de mettre un terme à la propagation importante, voire alarmante, des cas dans notre région.

Dépistage et vaccination impopulaires

Une infirmière prélève un échantillon de la narine d'un homme pour un test de dépistage de COVID-19 le 30 novembre 2020 à Vienne, en Autriche.

Les autorités municipales font appel à toute la population de la région de Saint-Quentin et Kedgwick afin de collaborer au processus de dépistage.

Photo : Associated Press / Ronald Zak

La mairesse exhorte les citoyens à passer un test de dépistage. On tarde à aller se faire dépister, c'est les mots que j'ai eus de la santé publique, dit-elle.

Elle demande également aux citoyens de limiter leurs contacts en attendant leur résultat, car le virus se propage rapidement.

On me disait qu'il y a beaucoup de lieux d'exposition, ce n'est pas nécessairement concentré à un endroit, précise-t-elle.

Nicole Somers aimerait maintenant voir le taux de vaccination augmenter dans sa région.

La mairesse rappelle qu’une clinique sans rendez-vous de vaccination (Nouvelle fenêtre) contre la COVID-19 sera ouverte aux citoyens le jeudi 30 septembre de 10 h à 18 h à l’Auberge Évasion de Rêves, à Saint-Quentin. Elle dit souhaiter que ce soit plein à craquer.

Notre dossier : La COVID-19 en Atlantique

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.