•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des lettres d’amour de Camus et un hommage à Serge Bouchard au FIL

Gros plan de Serge Bouchard devant le micro, avec des écouteurs.

Le 27e Festival international de la littérature rendra hommage à l'essayiste, anthropologue et homme de radio Serge Bouchard, qui est mort en mai dernier.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le 27e Festival international de la littérature (FIL) se déroulera à partir de demain et jusqu’au 3 octobre prochain, en formule hybride. La programmation, teintée par le thème du désir de l’autre, compte notamment un hommage à l’écrivain, anthropologue et animateur Serge Bouchard, décédé le 11 mai dernier.

Avec ce qu’on a vécu, en étant isolé les uns des autres, à se parler toujours avec cet écran entre nous, je pense que j’avais profondément envie de l’autre. Alors toute la programmation est teintée de ça, a déclaré Michelle Corbeille, directrice artistique et codirectrice générale de ce festival montréalais, en entrevue avec Eugénie Lépine-Blondeau, chroniqueuse culturelle à Tout un matin.

Une cinquantaine d’événements auront lieu cette année en ligne et en salle, à commencer par le spectacle Je t’écris au milieu d’un bel orage, présenté vendredi et samedi au Théâtre d’Outremont. Il s’agit d’une mise en scène littéraire et théâtrale des correspondances entre l’écrivain Albert Camus et la comédienne hispano-française Maria Casarès, avec qui il a vécu à partir de 1944 une relation amoureuse tenue secrète.

Casarès et Camus seront interprétés par Macha Limonchik et Steve Gagnon, dans une mise en scène de Dany Boudreault et Maxime Carbonneau. Le tout est accompagné de la musique de Jesse Mac Cormack.

Hommage à Serge Bouchard, l’écrivain

Dimanche, le FIL mettra à l’honneur l’anthropologue, essayiste et homme de radio Serge Bouchard, qui est mort en mai dernier à l’âge de 73 ans. Le jeune auteur Jean-Philippe Baril Guérard (Royal, Haute démolition), grand admirateur de Bouchard, lira des extraits marquants de son œuvre lors d’une rencontre virtuelle en direct qui sera également offerte en rediffusion.

J’ai toujours pensé que Serge Bouchard était un écrivain inclassable, un écrivain très important, a expliqué Mme Corbeil. On le connaît comme animateur de radio, anthropologue et conférencier, mais lire Serge Bouchard, c’est un pur bonheur. [Je voulais] faire entendre ses mots pour que les gens réalisent à quel point c’était un écrivain extraordinaire.

Une nouvelle création de Brigitte Haentjens

Autre spectacle à souligner cette année : Rêve et folie, mise en scène par Brigitte Haentjens d’un poème tiré de l’œuvre brève, mais marquante de Georg Trakl. Ce poète austro-hongrois est décédé en 1914 à l’âge de 27 ans d’une surdose de cocaïne.

C’est Sébastien Ricard, seul sur scène, qui portera les mots de celui qui était pharmacien soldat sur l’un des fronts les plus meurtriers de la Première Guerre mondiale. Le tout sera agrémenté des images du cinéaste Karl Lemieux et de la musique du compositeur Roger Tellier-Craig.

Découvrez la programmation entière du Festival international de la littérature sur son site web. (Nouvelle fenêtre)

Avec les informations d'Eugénie Lépine-Blondeau, chroniqueuse culturelle à l'émission Tout un matin.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !