•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le député Roy allègue que le CISSS de la Gaspésie aurait falsifié un rapport

Sylvain Roy en plein débat. (archives)

Le député de Bonaventure, Sylvain Roy, s'interroge sur les données contenu dans un rapport remis au ministère de la Santé par le CISSS de la Gaspésie.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Roxanne Langlois

Le député de Bonaventure, Sylvain Roy, doute des données contenues dans un rapport remis au ministère de la Santé et des Services Sociaux (MSSS) par le Centre intégré de la santé et des services sociaux (CISSS) de la Gaspésie.

Selon Sylvain Roy, le CISSS de la Gaspésie présente dans ce document un tableau qui fait état de 1557 chirurgies cardiaques.

Le problème? C’est qu’il ne se fait pas de chirurgies cardiaques en Gaspésie. Ça, c’est un document falsifié et je le dépose.

Une citation de :Sylvain Roy, député de Bonaventure

Radio-Canada a obtenu copie du rapport déposé à l’Assemblée nationale, jeudi matin, par l’élu indépendant, mais n'a pu confirmer son authenticité auprès du CISSS de la Gaspésie.

Le parlementaire a par ailleurs rappelé, à la période de questions, à l'Assemblée nationale, que ce rapport a été validé et accepté par le ministère [de la Santé].

Si dans certains cas il fallait [remercier] un PDG, on n’a pas hésité à le faire, et on va continuer à le faire. Mais je veux avoir les faits très clairs avant d’agir, a ensuite répondu, en Chambre, le ministre de la Santé, Christian Dubé.

Ce dernier a mentionné qu’il demeurerait en contact avec M. Roy, ajoutant qu’il s’assurerait aussi que le dossier du CISSS de la Gaspésie soit suivi de près.

Portrait de Christian Dubé.

Le ministre de la Santé, Christian Dubé (archives)

Photo : Radio-Canada / Sylvain Roy Roussel

Christian Dubé a par ailleurs rappelé que le bureau du Vérificateur général du Québec (VGQ) mène un audit sur la gestion du CISSS de la Gaspésie. Le rapport devrait être remis d'ici le printemps prochain.

Le bureau du VGQ a confirmé en mai qu’il recueillait des témoignages sur la gestion administrative du CISSS. Le réseau régional de la santé avait alors confirmé qu’il collaborerait pleinement à cet exercice.

Le député Sylvain Roy avait remis, en février, au ministre de la Santé et au bureau du VGQ, un dossier contenant des témoignages recueillis par son équipe.

La quantité et la nature des informations reçues nous ont ébranlés, a-t-il affirmé jeudi matin pendant son allocution. Des allégations de trafic d’influence, de falsification de données, d’ingérence à la DPJ, d’intimidation, de destruction de documents nous ont été rapportées.

Dernier événement troublant : des gens ont été menacés de voir leur carrière détruite s’ils envisageaient de quitter leur poste, a renchéri M. Roy, ajoutant que c’était la goutte qui avait fait déborder le vase.

Demande d’intervention

Tout juste avant de présenter le rapport, le député Roy a demandé au ministre de la Santé d’intervenir. L’élu gaspésien veut que le MSSS relève de leurs fonctions les dirigeants du CISSS, le temps que soit complété l'audit du VGQ.

Le député dit craindre la disparition d’informations cruciales au travail des enquêtes du bureau de la vérificatrice générale si les responsables demeurent en place.

Pour le moment, j’aimerais ça qu’on laisse travailler la vérificatrice générale, a quant à lui rétorqué le ministre Dubé.

Le ministre Jonatan Julien commente

Le ministre responsable de la région de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine, Jonatan Julien, était de passage à Saint-Alphonse-de-Caplan jeudi après-midi. Appelé à commenter ce dossier, il a rappelé qu'il avait œuvré pendant quatre ans pour le compte du bureau du VGQ.

Plan rapproché de M. Julien, devant des drapeaux du Québec.

Jonatan Julien est ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles. Il est aussi ministre responsable de la région.

Photo : Radio-Canada / Sylvain Roy Rousselle

Le ministre Julien dit connaître les processus mis en place lorsqu'un audit est mené. Il rappelle que la vérificatrice générale Guylaine Leclerc et son équipe ont toutes les compétences et tous les leviers pour faire l'éclairage sur ces allégations.

J'ai pleinement confiance en Guylaine Leclerc.

Une citation de :Jonatan Julien, ministre responsable de la région de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine

À partir du moment où le vérificateur général est dans le dossier, je dis à Sylvain Roy : écoute, laisse le VG faire son travail, a-t-il commenté en mêlée de presse.

M. Julien, qui n'a pas consulté le document déposé par le député indépendant, dit ne pas avoir l'intention de s'improviser inspecteur ou enquêteur.

Peu de réactions

Le CISSS de la Gaspésie a refusé de commenter le dossier jeudi après-midi.

Il a donc été impossible pour Radio-Canada de vérifier si le chiffre contenu dans le document déposé par Sylvain Roy pouvait faire référence à des Gaspésiens ayant subi une intervention ailleurs qu'en Gaspésie ou s'il inclut, par exemple, des soins qui auraient pu avoir été dispensés avant ou après des interventions effectuées à l'extérieur de la région.

Sylvain Roy n’a pas non plus souhaité commenter davantage ses déclarations à l’Assemblée nationale.

Au moment de publier ces mots, le MSSS n’avait pas donné suite à la demande d’entrevue acheminée par Radio-Canada.

Avec les informations d'Isabelle Larose

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !