•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un dernier libéral élu en Ontario, le suspens est terminé

Une flèche sur une affiche indique aux électeurs où se diriger.

Les résultats dans six circonscriptions ontariennes n'ont pu être annoncés lundi.

Photo : Radio-Canada / Pascale Bréniel

Radio-Canada

Trois jours après les élections fédérales de lundi, le résultat des dernières courses serrées en Ontario a été annoncé. Au total dans la province, 77 libéraux, 37 conservateurs, 5 néo-démocrates et 1 vert ont été élus. Près des deux tiers des 121 circonscriptions sont donc libérales.

Un dernier candidat a été déclaré vainqueur jeudi dans Kitchener-Conestoga. Le libéral Tim Louis a devancé la candidate conservatrice Carlene Hawley par une faible majorité de 528 voix pour permettre à son parti de conserver la circonscription.

Il s'agissait de la dernière circonscription électorale dont l'issue était encore incertaine en Ontario à la suite des élections du 20 septembre.

Il est habillé d'un complet et sourit à la caméra.

Tim Louis obtient un second mandat dans Kitchener-Conestoga.

Photo : Christine Saunders Photography

M. Louis a quelque peu augmenté sa majorité, puisqu'en 2019 il avait battu le député conservateur sortant Harold Albretch par 365 voix.

Au total en Ontario, 77 libéraux, 37 conservateurs, 5 néo-démocrates et 1 vert ont été élus. Près des deux tiers des 121 circonscriptions sont donc désormais libérales.

Les résultats de six circonscriptions ontariennes ont été confirmés dans les jours suivant l'élection de lundi.

Dans King–⁠Vaughan, les conservateurs ont réalisé un gain important avec la victoire de leur candidate Anna Roberts devant la ministre des Aînés Deb Schulte, qui représentait la circonscription depuis 2015.

Mais les candidats libéraux ont remporté les 5 autres courses serrées, soit celles dans Parkdale–High Park (Arif Virani), Davenport (Julie Dzerowicz), Sault-Sainte-Marie (Terry Sheehan), Hamilton Mountain (Lisa Hepfner, qui réalise un gain sur le NPD) et Spadina-Fort York (Kevin Vuong).

Dans ce dernier cas, Kevin Vuong avait été exclu du Parti libéral quelques jours à peine avant le jour du scrutin en raison d'accusations d'agression sexuelle portées en 2019 et abandonnées par la suite. M. Vuong a annoncé hier qu'il siégera en tant qu'indépendant.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !