•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une élection moins serrée que prévu dans Desnethé-Missinippi-Rivière Churchill

Gary Vidal se tient debout à côté d'un arbre. (archives)

Lundi soir, Gary Vidal a conservé son siège dans Desnethé-Missinippi-Rivière Churchill avec 49 % des votes exprimés. (archives)

Photo : Radio-Canada / Alicia Bridges

Radio-Canada

La lutte s’annonçait serrée dans la circonscription saskatchewanaise de Desnethé-Missinippi-Rivière Churchill, mais le conservateur Gary Vidal l’a emporté plus facilement qu’en 2019.

Lundi soir, Gary Vidal a conservé son siège avec 49 % des votes exprimés. Buckley Belanger, l'ancien député provincial d'Athabasca et candidat libéral, s'est classé deuxième avec 27 % des voix. La néo-démocrate Harmonie King est arrivée troisième avec 18 %.

Trois experts se sont penchés sur les facteurs de cette réélection de l’ancien maire de Meadow Lake. Ils ont évoqué le conservatisme dans le nord de la province, les questions autochtones et le faible taux de participation.

Le nord ressemble de plus en plus au reste de la province

La circonscription la plus au nord de la Saskatchewan a élu des candidats des trois grands partis au cours des deux dernières décennies, mais c'est la première fois qu'un conservateur obtient plus de voix que les candidats libéraux et néo-démocrates réunis.

La Saskatchewan continue d'être assez conservatrice, a déclaré le professeur adjoint d'études politiques à l'Université de la Saskatchewan Daniel Westlake. En termes de part de sièges, nous étions certainement la province la plus conservatrice.

Même un candidat bien connu comme le libéral Buckley Belanger n'a pas pu recueillir le nombre de votes auquel certains s'attendaient.

Buckley a obtenu de très bons résultats dans les parties autochtones de la circonscription et de mauvais résultats dans le sud, composé en grande partie de communautés non autochtones, affirme Ken Coates, professeur de politique publique de l’Université de la Saskatchewan.

Daniel Westlake explique que la circonscription ressemble de plus en plus au reste de la Saskatchewan.

Il s'agit d'une circonscription rurale, et les circonscriptions rurales des Prairies ont tendance à voter pour les conservateurs, alors il se pourrait qu'elle corresponde simplement au reste des circonscriptions, mentionne-t-il.

Essoufflement sur la réconciliation autochtone

Les deux tiers environ des électeurs de cette circonscription sont autochtones.

L'approche du Parti conservateur face à la réconciliation autochtone était moins hostile cette fois-ci, mentionne M. Westlake, ce qui pourrait contribuer à expliquer la marge plus importante de Gary Vidal.

Cela pourrait avoir attiré des électeurs autochtones qui votent traditionnellement pour des partis progressistes, dit-il.

Le réalisateur saskatchewanais et journaliste indépendant Doug Cuthand affirme que le faible taux de participation dans les communautés autochtones et les solides relations entre M. Vidal et la communauté ont pu contribuer à sa victoire.

Le fait que l'élection a eu lieu en plein été peut également avoir eu un impact sur le taux de participation des électeurs autochtones, puisque beaucoup étaient occupés dans leurs propres terres ou dans des camps de pêche, dit-il.

Selon lui, les belles paroles de tous les partis au sujet de la réconciliation avec les Autochtones n'ont probablement pas contribué à encourager la participation des électeurs autochtones.

Il y avait en fait un enthousiasme autochtone considérable en 2015 pour Justin Trudeau et le Parti libéral. Cela s'est dissipé de manière assez importante en 2019 , rappelle Ken Coates. Nous allons voir ce plafonnement cette fois-ci, une fois que la participation électorale aura été dûment calculée, rappelle-t-il.

Avec les informations de Pratyush Dayal

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !