•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Près de la moitié des cas actifs de COVID-19 au Canada sont en Alberta

La Dre Ayesha Khory porte des équipements médicaux de protection.

Un médecin albertain s'apprête à intuber un patient infecté par la COVID-19.

Photo : (AHS)

Maintenant que l'élection fédérale est terminée, l'une des priorités du gouvernement de Justin Trudeau sera cette nouvelle vague de COVID-19. Avec près de 45 000 Canadiens infectés par la COVID-19, dont près de la moitié se situe en Alberta, la maladie n'a pas dit son dernier mot au pays.

Après avoir diminué en avril, le nombre quotidien de cas déclarés au Canada continue d'augmenter depuis la mi-juillet. Il y a désormais en moyenne plus de 4200 nouveaux cas de COVID-19 recensés chaque jour au pays. En moins d’un mois, le nombre de cas actifs de COVID-19 a doublé, pour atteindre 44 965 mercredi. À pareille date l’année dernière, le Canada comptait environ 21 000 cas actifs.

Depuis le début septembre, plus de 95 000 Canadiens ont été infectés et, parmi eux, 649 sont décédés. Par comparaison, en septembre 2020, moins de 30 000 Canadiens avaient été infectés et 176 en sont décédés.

Si le Québec a été plus durement touché lors des premières vagues, cette fois, l’Alberta est frappée de plein fouet. Depuis une semaine, le nombre moyen de cas est de plus de 1600 par jour, soit le double d’il y a un mois. Cette semaine, le nombre d’hospitalisations a dépassé 1000, un record depuis le début de la pandémie. En un mois, plus de 33 000 Albertains ont été infectés.

Jeudi, le ministre fédéral de la Sécurité publique, Bill Blair, a confirmé qu'Ottawa est prêt à déployer des membres des Forces armées et de la Croix-Rouge en Alberta.

De plus, en Saskatchewan, on compte depuis une semaine près de 500 nouveaux cas par jour, un record dans cette province qui n’avait jamais vu plus de 320 cas en une seule journée. Il y a présentement 4715 Saskatchewanais qui sont infectés.

Les provinces de l’Atlantique continuent de s’en tirer relativement bien, mais l’Île-du-Prince-Édouard et le Nouveau-Brunswick ont aussi battu des records de cas actifs cette semaine. Les Territoires-du-Nord-Ouest s’approchent également de nouveaux records d’infection.

L’Alberta et la Saskatchewan ont désormais le taux d’infection cumulatif le plus élevé du pays, après le Québec.

Plus de cas, malgré un nombre stable de tests

En septembre, environ 83 000 tests ont été réalisés en moyenne par jour au pays; en août, c’était moins de 70 000 (80 000 tests en septembre 2020).

En comparaison, en janvier et février 2021, les provinces et territoires ont effectué plus de 100 000 tests de dépistage par jour.

En ce moment, ce sont les provinces de l’Ouest qui font le plus de tests par habitant et où le taux de positivité (proportion de tests qui sont positifs à la COVID-19) est le plus élevé. Rappelons que l’OMS estime qu’un taux de 5 % ou moins indique que l’épidémie est maîtrisée.

En Ontario et au Québec, on a testé environ le même nombre de personnes par jour aux mois de septembre 2020 et 2021, et leur taux de positivité est d'environ 3 %.

Hospitalisations en hausse

Plus de 2300 Canadiens sont hospitalisés en raison de la COVID-19 et près de 750 personnes sont aux soins intensifs. En comparaison, au plus fort de la pandémie, il y avait 4905 Canadiens hospitalisés en raison de la COVID-19 (12 janvier 2021) et 1469 personnes aux soins intensifs (1er mai 2021).

Cette semaine, l’Alberta, la Saskatchewan et le Nouveau-Brunswick ont battu des records d’hospitalisation (y compris les personnes aux soins intensifs). Les unités de soins intensifs en Alberta sont d'ailleurs remplies à 88 % de leur capacité, indique Alberta Health Services. En excluant les lits d'appoint qui ont été ajoutés, cette proportion bondit à 170 %. Le seul hôpital pédiatrique de la Saskatchewan a commencé à accueillir des patients adultes dans son unité de soins intensifs.

Par contre, le nombre de décès à travers le Canada est en moyenne de 30 par jour depuis deux semaines, soit au même niveau qu'à pareille date, l’an dernier. En comparaison, lors de la vague au printemps 2020 et à l'hiver dernier — avant le début de la campagne de vaccination — le nombre de décès oscillait entre 100 et 175 par jour.

Selon Santé Canada, du 1er au 28 août 2021, les taux hebdomadaires de nouveaux cas de COVID-19 et d’hospitalisations étaient en moyenne 11 et 39 fois plus élevés, respectivement, chez les personnes non vaccinées que chez les personnes entièrement vaccinées.

Depuis le début de la pandémie, un peu plus de 7 % de toutes les infections ont mené à une hospitalisation (80 579 personnes). Près de 20 % de ces hospitalisations ont été des cas admis aux soins intensifs et 2,4 % ont eu besoin d’une ventilation mécanique.

En comparaison, l'influenza mène à environ 12 000 hospitalisations par année, selon Santé Canada (Nouvelle fenêtre).

De plus en plus de jeunes infectés

Depuis le début de la pandémie, plus du tiers des cas étaient des jeunes; 19,8 % avaient moins de 19 ans et 19,6 % avaient de 20 à 29 ans. Environ 17 % des infections totales étaient des personnes de 60 ans et plus.

Du 5 au 11 septembre, l’âge médian des infections était de 30 ans. Environ la moitié des infections recensées durant cette période étaient des jeunes, dont 24 % de 0 à 19 ans et 22 % de 20 à 29 ans. Les 60 ans et plus représentent seulement 11 % des cas durant cette période.

Rappelons que les jeunes de moins de 12 ans ne sont pas admissibles au vaccin contre la COVID-19. De plus, environ 70 % des 12 à 49 ans sont entièrement vaccinés, contrairement aux 60 ans et plus, qui sont vaccinés à plus de 90 %.

Si les jeunes sont généralement moins à risque d’être hospitalisés et de mourir de la COVID-19, il y a quand même plus de 5000 jeunes Canadiens de moins de 30 ans qui ont été hospitalisés en raison de la COVID-19 (dont plus de 600 aux soins intensifs). Les décès visent majoritairement des aînés.

L'Ontario et le Québec semblent connaître une certaine stabilisation des cas au cours des derniers jours, mais des modèles de l’Agence de la santé publique du Canada indiquent que le nombre de cas au pays pourrait tout de même atteindre 15 000 par jour d'ici octobre, si des mesures plus strictes n'étaient mises en place et, surtout, si le taux de vaccination n'augmente pas.

L'évolution de la COVID-19 d'heure en heure.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !