•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Site d’enfouissement : Drummondville pourrait contester le décret de Québec

Un camion étale les déchets.

Les élus de Drummondville s'opposent à l'agrandissement du site d'enfouissement géré par Waste Management.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Dumas

Radio-Canada

Le gouvernement du Québec a finalement tranché : il permet au géant américain Waste Management d'agrandir son site d'enfouissement du secteur Saint-Nicéphore, au grand dam de la Ville de Drummondville qui songe à porter la cause devant les tribunaux.

Le décret d'autorisation a été publié dans la Gazette officielle du Québec, mercredi.

Drummondville, dont la réglementation de zonage de la Ville n’autorise actuellement pas l'exploitation d'un lieu d'enfouissement sur certains de ces lots, s’oppose à cet agrandissement.

Or, Québec a créé une zone d'intervention spéciale (ZIS) pour contourner cette contrainte.

Il est inconcevable que le gouvernement autorise la multinationale américaine Waste Management à agrandir ce site d’enfouissement alors que le projet passe outre [à] la réglementation de zonage de la Ville, [aux] avis de la commission d’enquête et d’audience publique du BAPE de septembre 2012 [...] et au processus judiciaire en cours, indique Drummondville, par communiqué.

Drummondville déplore également que le ministère de l’Environnement et de Lutte contre les changements climatiques n'ait pas tenu compte des commentaires des citoyens, qui s'étaient réunis à ce sujet en août dernier.

La Ville de Drummondville a mandaté ses avocats pour analyser les recours judiciaires possibles. Le conseil municipal devra se pencher sur la question lors de sa prochaine séance, le 4 octobre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !