•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Retour de l’eau courante à Marten Falls

De l'eau en ébullition dans un chaudron sur une cuisinière.

L'eau potable est de retour, mais les résidents de Marten Falls doivent tout de même la bouillir avant de la consommer.

Photo : Radio-Canada / Jonathan Villeneuve

Radio-Canada

La Première Nation de Marten Falls dans le Nord-Ouest de l'Ontario a réduit le niveau d'urgence après une reprise du système de traitement des eaux. Ce dernier était tombé en panne totale la semaine dernière, coupant l'eau courante de toutes les résidences et les bâtisses communautaires de la Première Nation.

Le personnel du Centre d'approvisionnement et d'assainissement de l’eau de Matawa est arrivé dans la communauté deux jours après l'arrêt du système, soit le 15 septembre dernier, pour évaluer la situation et effectuer des réparations.

Ils ont été en mesure de relancer le système de traitement des eaux le lendemain de la déclaration de l’état d’urgence.

Des lacunes dans le système, selon le chef Achneepineskum

Voilà presque 20 ans que l’avis d’ébullition de l’eau est en vigueur dans la communauté de Marten Falls.

Dans l’espoir de remédier au problème de l’eau courante, la Première Nation et le gouvernement fédéral ont mis en service un nouveau système de traitement des eaux en 2019.

Ce sont les problèmes lié à l'entretien du système qui ont causé une panne générale la semaine dernière, selon le chef de la communauté, Bruce Achneepineskum.

Nous n’avons pas suffisamment de personnel formé pour veiller à l’entretien des installations, déplore le chef.

Nous n’avons pas non plus de plan d’urgence ou de plan d’opération en cas de problème technique majeur.

Une citation de :Bruce Achneepineskum, chef de la Première Nation de Marten Falls

Services aux Autochtones Canada (SAC) a annoncé du financement supplémentaire pour l’entretien du nouveau système de traitement des eaux vers la fin août.

Le ministre Miller parle pendant une conférence de presse.

Marc Miller assure que son ministère, Services aux Autochtones Canada, œuvre a faire lever les avis d'ébullition en vigueur dans les communautés autochtones.

Photo : La Presse canadienne / Adrian Wyld

L’annonce du financement étant récente, la communauté n’a pas encore eu le temps de le mettre à profit pour résoudre les problèmes avec l’entretien, affirme le chef de Marten Falls.

Pour cette année et l’année prochaine, SAC compte allouer 616 806 $ en financement pour assurer l’entretien, les frais d’exploitation et les frais de formation des employés de l’aqueduc de Marten Falls, selon la porte parole du ministère Danielle Geary.

Eau courante, mais pas potable

Ce ministère du gouvernement fédéral financera également l’organisme de Gestion des Premières Nations de Matawa pour solidifier le soutien opérationnel.

Selon le gouvernement fédéral, plus de 20 millions de dollars ont été dépensés pour amener l’eau potable à cette Première Nation.

Des analyses d’échantillons d’eau étaient en cours lorsque le système est entré en panne vers la mi-septembre.

Le chef Achneepineskum garde espoir de voir le jour où l'avis d’ébullition ne sera plus en vigueur.

Nous devons mettre sur pied un plan concret pour lever l’avis d’ébullition de l’eau une bonne fois pour toutes, conclut-il.

L’insécurité dans l’approvisionnement de l’eau de la Première Nation aggrave d’autres problèmes existants au sein de la communauté, comme la crise de logement, la gestion de la pandémie et les incendies.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !