•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : le NPD souhaite que la Saskatchewan demande de l’aide d’Ottawa

La porte-parole du Nouveau Parti démocratique de la Saskatchewan en matière de santé, Vicki Mowat.

La requête survient un jour après que le gouvernement albertain a fait la même demande auprès du gouvernement fédéral.

Photo : Radio-Canada / Adam Hunter

Radio-Canada

L’opposition néo-démocrate demande au gouvernement de la Saskatchewan de solliciter l’aide d’Ottawa pour faire face à la crise sanitaire causée par la COVID-19.

Le NPD veut que la province évalue toutes les options possibles pour soutenir le système de santé, notamment l’aide des Forces armées canadiennes, de la fonction publique ou encore d'autres provinces.

Toutes les options doivent être envisagées.

Une citation de :Matt Love, porte-parole de l’opposition officielle en matière des personnes âgées

Le nombre d’hospitalisations augmente tellement que l'Hôpital pour enfants Jim-Pattison, à Saskatoon, traite actuellement des patients adultes atteints de la COVID-19, explique la porte-parole de l'opposition officielle en matière de santé, Vicki Mowat.

Si l’armée intervient, elle pourrait venir en aide à plusieurs niveaux, ajoute Vicki Mowat. Selon elle, l'armée pourrait assurer un soutien médical et logistique, la recherche de contacts, le transport et même effectuer des tests de dépistage.

Mme Mowat, une ancienne capitaine de réserve des Forces armées canadiennes, soutient que des pourparlers doivent avoir lieu entre la Saskatchewan et le gouvernement fédéral pour revoir un déploiement plus efficace des Forces armées.

Elle ajoute que des centaines de membres des Forces armées en Saskatchewan seraient prêts à intervenir et à être déployés sur le terrain dans les prochaines 24 heures.

Le gouvernement provincial indique qu'il est en discussion constante avec Ottawa et qu'il envoie des demandes, selon les besoins de la province.

Des trousses de tests rapides supplémentaires ont d’ailleurs été demandées pour effectuer plus de tests auprès des personnes asymptomatiques.

Ces trousses ont été reçues et seront distribuées dans les écoles au cours des prochains jours, souligne le ministre de la Santé, Paul Merriman.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

D'après les informations de Theresa Kliem

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !