•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un projet de parc de maisons pour contrer la pénurie de main-d’œuvre à Fermont

Une résidence pour les travailleurs d'ArcelorMittal à Fermont

Des minières comme ArcelorMittal construisent elles-mêmes les logements pour leurs travailleurs (archives).

Photo : Radio-Canada / Nicolas Lachapelle

Radio-Canada

Le maire sortant de Fermont Martin St-Laurent, qui brigue un autre mandat, affirme travailler sur un projet pour contrer les pénuries de logement et de main-d'œuvre dans la région.

En entrevue à l’émission Bonjour la Côte, M. St-Laurent avance qu’un organisme serait créé par la Municipalité pour emprunter des sommes afin de faire construire des maisons qui seraient ensuite louées à des travailleurs.

Pour imager ça, ce qu’on aimerait faire c’est un parc de maisons sur pilotis et de les louer par la suite, a-t-il expliqué.

Car si les grandes minières peuvent faire construire des logements pour leurs employés, ce n’est pas le cas pour le secteur des services à Fermont.

De nombreux emplois sont vacants et tardent à être comblés, faute de logement pour de nouveaux arrivants.

La plus récente illustration de ce problème est celle de la coopérative alimentaire Métro qui doit maintenant fermer les mardis.

J’ai beau faire les plus belles publicités pour Fermont [...] si je n’ai aucune place, maison mobile, rien de disponible, je ne suis pas plus avancé, ajoute le maire sortant.

Il donne en exemple Labrador City qui mise sur de nombreux travailleurs philippins qui sont venus s’installer dans le Nord.

On est juste à 26 kilomètres de là, pourquoi on ne peut pas faire la même chose?, demande le maire sortant qui invite les décideurs à s’inspirer des autres provinces et à travailler fort pour régler la pénurie de main-d'œuvre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !