•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tramway : Bruno Marchand renonce à imposer une taxe spéciale le long du tracé

Esquisse du projet de tramway.

Le tramway circulera notamment sur le boulevard René-Lévesque.

Photo : Radio-Canada

Québec forte et fière (QFF) n'imposera finalement pas une taxe sur la « plus-value » foncière des immeubles résidentiels et commerciaux le long du tracé du tramway.

Le chef Bruno Marchand a corrigé le tir jeudi matin, après avoir affirmé le contraire la veille dans un point de presse où la taxation liée au projet de tramway n'était pas au menu. Le chef admet s'être mal exprimé dans sa volonté de communiquer sans bullshit et d'éviter la cassette.

Il n'y a pas de taxe prévue à notre plan, on n'ajoute rien au fardeau fiscal des citoyens de Québec, a répété M. Marchand à quelques reprises pour dissiper toute confusion.

QFF compte cependant étudier une redevance sur les nouveaux projets immobiliers qui pourraient lever de terre en raison du réseau structurant, à l'image de ce que fait le gouvernement du Québec à Montréal le long du parcours du REM.

Le système de redevances est conçu pour éviter que les promoteurs immobiliers soient les seuls à profiter de l'augmentation de valeur des terrains situés à proximité du réseau de transport en commun. Si certains peuvent partager le fardeau, tant mieux, ça va faire en sorte que cet argent-là, on ne le prendra pas dans les poches des citoyens, commente le chef de QFF.

Au passage, il renvoie la balle à la candidate Marie-Josée Savard, qui a fermé la porte à double tour quant à toute forme de taxe ou de redevance pour financer une partie du tramway.

Présentement la ville doit mettre 300 millions dans ce projet-là pour arriver à hauteur de 3,3 milliards. Où vont-ils prendre ce 300 millions? C'est nécessairement les contribuables.

Bruno Marchand à l'extérieur.

Bruno Marchand de Québec Forte et Fière lors d'une récente conférence de presse (archives).

Photo : Radio-Canada

Critiques

Le chef de QFF Bruno Marchand a été vertement critiqué mercredi par ses adversaires dans la course à la mairie après avoir ouvert la porte à une taxe sur les immeubles existants.

Marie-Josée Savard, a qualifié l'initiative de taxe Marchand et elle a réitéré son engagement de ne jamais taxer davantage à proximité du futur tramway.

Jean-François Gosselin et Jean Rousseau ont pour leur part souligné que les résidents à proximité du tramway auront déjà à vivre avec les entraves liées aux nombreux chantiers au cours des prochaines années.

Avec la collaboration d'Alain Rochefort

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !