•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les efforts de Drummondville aident à réduire la pollution lumineuse

Un ciel étoilé.

Les efforts de Drummondville aident à réduire la pollution lumineuse (archives).

Photo : Getty Images/iStock

Radio-Canada

Les mesures mises de l'avant pour réduire la pollution lumineuse se multiplient . La plus récente a été mise de l'avant par le ville de Drummondville.

Drummondville a changé l'éclairage de ses rues au cours de la dernière année.

La ville a remplacé ses 6000 luminaires.

Le surintendant à la circulation urbaine et responsable de l'éclairage, Clyde Crevier explique que les comparaisons avant et après montrent des résultats.

En collaboration avec la Ville, le Club d’Astronomie Drummondville a procédé à des séances photographiques afin d’évaluer l’effet de la conversion des luminaires sur le ciel étoilé et le dôme de lumière réfléchi par la Ville.

Le vice-président du Club d'astronomie de Drummondville, Frédérique Plourde, explique que les résultats sont probants.

Nous avons fait un suivi tout au long du changement des lampadaires à Drummondville. On prenait des photos à distance de la ville pour observer le changement. Nous avons remarqué une bonne baisse d’au moins 20 % en faisant des comparaisons, indique M. Plourde.

La ville de Drummondville note de plus, des économies d’énergie qui permettront de sauver 250 000 $ par année.

Les économies d’entretien s’élèvent à 45 000 $ par année, parce que la durée de vie des nouveaux luminaires est quatre fois plus élevée que les anciennes ampoules à haute pression sodium.

Rappelons que la pollution lumineuse a fait disparaître 95 % des étoiles dans le ciel. 

Heureusement les actions se multiplient pour réduire la pollution lumineuse.

Avec les informations de René Cochaux

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !