•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sixième journée de campagne chargée pour des candidats à la mairie de Sherbrooke

L'hôtel de ville de Sherbrooke.

Les candidats aux élections municipales ont entamé leur sixième journée de campagne à Sherbrooke. (Archives)

Photo : Radio-Canada / Yannick Cournoyer

Radio-Canada

De nouveaux visages se bousculent sur les poteaux à Sherbrooke. Alors que les élections fédérales ont pris fin lundi, des candidats aux élections municipales ont entamé leur sixième journée de campagne.

Devant l'Hôtel de Ville de Sherbrooke, le nouveau candidat à la mairie Luc Fortin a dévoilé 18 engagements.

Il a notamment promis une présidence de conseil municipal neutre et indépendante, des comités représentatifs de la population avec une place pour les jeunes et la diversité culturelle, ainsi qu'une nouvelle politique de participation citoyenne.

Le candidat se présente sans équipe, avec pour ambition de rassembler. Peu importe qui sera élu dans les districts, ils auront obtenu la confiance de la population, et moi je veux rallier ces gens-là, indique-t-il. 

Évelyne Beaudin propose un véloparc urbain

Mercredi, la candidate à la mairie Évelyne Beaudin a annoncé qu’elle avait l’intention de faire construire un véloparc urbain avec des bosses et des virages (pumptrack), destiné aux adeptes de sports comme le vélo et la planche à roulettes.

Après une pandémie passée à la maison, la candidate dit vouloir faire bouger les jeunes. Les jeunes qui étaient ici, dans la cour d’école aujourd’hui, leur attention a tout de suite été captée par ce projet-là, car c’est quelque chose de concret dans leur quotidien, indique-t-elle.

Le lieu de construction du potentiel véloparc n’a pas encore été déterminé.

L'aspirante mairesse a également réagi aux propositions de Luc Fortin. Elle affirme que son propre parti propose les mêmes mesures depuis plusieurs années.

Il doit démontrer qu’il a quelque chose de différent à offrir. [...] On s’attend [à ce] que de l’autre côté, quand quelqu’un arrive à la dernière minute comme ça [dans les élections], qu’il fasse preuve d’un peu plus d’originalité

Avec les informations d’Alexis Tremblay

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !