•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une œuvre de jeunesse de Réal Bérard revient au Manitoba après 64 ans

Peinture de Réal Bérard (né en 1935, Saintt-Pierre-Jolys, Manitoba), exposée à l'intérieur de l'École communautaire Réal-Bérard. Prise le 22 septembre 2021.

Après un long voyage, l'œuvre de Réal Bérard rejoint les autres pièces de l'artiste qui forment la collection de l'École communautaire Réal-Bérard, à Saint-Pierre-Jolys.

Photo : Radio-Canada / Émile Lapointe

L’École communautaire Réal-Bérard, à Saint-Pierre-Jolys, au Manitoba, a récemment reçu un colis bien particulier : une toile de l’artiste franco-manitobain Réal Bérard datant de 1957. Cette livraison a été accueillie avec surprise, mais aussi avec beaucoup de bonheur.

Réal Bérard avait offert cette oeuvre à Dan Jellicoe, un ami avec qui il travaillait au parc provincial du Whiteshell à l’époque où il était cartographe pour le compte de la province.

Depuis, la toile a parcouru l'Amérique du Nord avec les descendants de M. Jellicoe, qui l’ont amenée dans l’État de Washington aux États-Unis et dans divers endroits au Canada, au fil de leurs déplacements.

Le directeur adjoint de l’École communautaire Réal Bérard, France Bouchard, raconte avoir reçu la pièce artistique la semaine dernière. Il a été stupéfait de voir la boîte dans un corridor après être allé dans une classe pour régler un dossier.

France Bouchard,vêtu d'une chemise bleue, pose devant une peinture de Réal Bérard exposée à l'intérieur de l'École communautaire Réal-Bérard.

France Bouchard, directeur adjoint de l'École communautaire Réal Bérard à Saint-Pierre-Jolys, devant l'œuvre de Réal Bérard qui a retrouvé son sol manitobain.

Photo : Radio-Canada / Fernand Detillieux

On a découvert le contenu de la boîte en lisant le petit papier par rapport au fait que c’est une pièce de Réal Bérard qui a voyagé à travers les années, des États-Unis jusqu’à ici. Retour au bercail, comme on dit. On la découvrait tranquillement et on s’est dit, c’est extraordinaire!, s’est -il exclamé.

C’est de l’enseignement gratuit pour le patrimoine de notre école à nos élèves. C’est vraiment intéressant.

Une citation de :France Bouchard, directeur adjoint de l’École communutaire Réal Bérard à Saint-Pierre-Jolys

M. Bouchard indique que l’école n’a toujours pas choisi un emplacement précis pour la toile. Une chose est sûre, note-t-il, l’œuvre sera sécurisée parce qu’elle date de plusieurs années et elle sera exposée pour qu’elle soit visible avec une petite note explicative à ses côtés, pour que les jeunes se reconnaissent dans cette pièce.

L’œuvre nomade de Réal Bérard rejoint d’autres pièces de l’artiste que l’école de Saint-Pierre-Jolys possède, ce qui réjouit M. Bouchard, qui parle de son école comme d’un petit musée en l’honneur de l’artiste.

Il indique que des élèves ont été inspirés par Réal Bérard et ses œuvres dans leur parcours scolaire, et que certains ont étudié les arts plastiques à l’université.

C'est une richesse historique extraordinaire. c'est quelque chose à raconter de génération en génération sur Réal Bérard. Souvent, nos maternelle se demandent c'est qui ça, Réal Bérard? C'est une occasion en or de pouvoir dire que ça fait longtemps que ce monsieur-là est populaire, non seulement ici dans la région, mais partout au Canada et même aux États-Unis.

Une citation de :France Bouchard, directeur adjoint de l’École Réal-Bérard à Saint-Pierre-Jolys
L'artiste Réal Bérard sourit, les bras croisés, devant une carte de la rivière aux rats, où sont inscrits des écrits et des dessins.

L'artiste franco-manitobain Réal Bérard (archives).

Photo : Radio-Canada / Chloé Dioré de Périgny

Réal Bérard est né en 1935 à Saint-Pierre-Jolys. Il vit dans le quartier Saint-Boniface, à Winnipeg, où il peint et dessine toujours.

France Bouchard mentionne que l’artiste fait parvenir une œuvre par année à l'école, qui est remise à un élève de 12e année pour honorer ses performances académiques ou autres réussites.

Avec les informations d’Émile Lapointe

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !