•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Recrutement en Europe pour le CISSS du Bas-Saint-Laurent

Quatre infirmières dans un corridor d'hôpital.

Le CISSS du Bas-Saint-Laurent espère pourvoir 190 postes.

Photo : iStock / Photographerlondon

Le Centre intégré de santé et des services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent se tourne vers l'international pour freiner le manque de main-d'œuvre.

La présidente-directrice générale du CISSS, Isabelle Malo indique que son organisme est inscrit à un programme de recrutement offert par le gouvernement du Québec. Actuellement, 190 postes d'infirmières, infirmières auxiliaires et inhalothérapeutes sont à pourvoir uniquement au Bas-Saint-Laurent.

Isabelle Malo dit avoir eu des réponses positives au cours des derniers jours pour ce processus de recrutement. Par contre, elle préfère laisser le gouvernement provincial faire son annonce dans ce dossier.

Le Bas-Saint-Laurent devrait faire partie des régions du Québec qui seront dans le peloton de départ pour ce programme.

Une citation de :Isabelle Malo, présidente-directrice générale du CISSS du Bas-Saint-Laurent
Isabelle Malo, présidente-directrice générale du Centre intégré de santé et des services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent.

Isabelle Malo, présidente-directrice générale du Centre intégré de santé et des services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent.

Photo : Radio-Canada / Patrick Bergeron

Cette offensive pourrait permettre de limiter les ruptures de services dans différents hôpitaux, dont ceux de Matane et de La Pocatière. Mais comme le souligne Isabelle Malo, il n'y a pas de solution miracle pour régler le problème de manque de main-d'œuvre dans le domaine de la santé.

Vaccination obligatoire

Par ailleurs, le CISSS du Bas-Saint-Laurent devrait avoir une meilleure idée du taux de vaccination de ses employés d'ici quelques jours.

Mme Malo, tout comme les autres dirigeants des centres intégrés de santé et des services sociaux de la province, devront exiger aux employés qu'ils soient vaccinés contre la COVID-19, avec deux doses, à partir du 15 octobre.

Cette directive sera en vigueur pour tout membre du personnel qui a des contacts de plus de 15 minutes avec des patients dans l'exercice de ses fonctions.

Ça nous laissera deux semaines environ pour voir s'il y a des enjeux dans certaines MRC du territoire.

Une citation de :Isabelle Malo, présidente-directrice générale, CISSS du Bas-Saint-Laurent

Isabelle Malo souligne que tout sera fait pour éviter les ruptures de services au Bas-Saint-Laurent.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !