•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Val-d’Or va se pencher sur l’avenir de l’église ukrainienne

L'église ukrainienne de Val-d'Or.

L'église ukrainienne de Val-d'Or

Photo : Radio-Canada / Marc-André Landry

La Ville de Val-d’Or a conclu un partenariat avec le Cégep et l’UQAT afin de se pencher sur la mise en valeur du site de l’église ukrainienne Notre-Dame-de-la-Protection et de son presbytère, construits dans les années 1950.

La démarche a été amorcée à la demande de Mgr Lev Chayka, qui a indiqué à la Ville qu’il était prêt à rétrocéder les deux édifices.

Aujourd’hui âgé de 98 ans, le prêtre ukrainien tient cependant à ce que les bâtiments conservent une vocation culturelle et que le projet mette en valeur la présence de la communauté ukrainienne à Val-d’Or et en Abitibi-Témiscamingue.

Avant de pouvoir aller plus loin dans la démarche, la Ville a accepté de procéder à un bulletin de santé des bâtiments, qui sont très peu entretenus depuis quelques années.

On doit d’abord voir dans quel état ils sont et ce qui pourrait être fait avec, souligne le maire Pierre Corbeil. On veut identifier tout ce qui pourrait avoir une valeur culturelle. Cette démarche va faire foi des engagements que nous pourrons prendre pour la suite des choses, avec nos partenaires.

La Ville a fait le choix de travailler le dossier avec le Cégep et l’UQAT, qui sont voisins de l’église ukrainienne et qui ont des besoins d’expansion. Dans l’entente signée à l’époque avec la communauté ukrainienne, cette dernière s’était engagée à ce que le site serve uniquement à des fins religieuses ou éducatives.

C’est certain qu’on veut respecter cet engagement et c’est pourquoi on va travailler avec l’UQAT, précise le maire Corbeil. Il est trop tôt pour savoir de quelle façon le projet va avancer. Le plus important à nos yeux, par la conservation des artefacts et des bâtiments, en tout ou en partie, c’est de témoigner de la présence et de l’importance de la communauté ukrainienne dans le développement de Val-d’Or et de la région.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !