•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La capitale nationale se met en mode festivals

Illustration de musiciens entourés d'éléments colorés représentant des instruments de musiques et de festivals.

Quatre festivals, des deux côtés de la rivière des Outaouais, seront présentés simultanément dans les prochains jours.

Photo : Radio-Canada / Laury Dubé

Les mélomanes et cinéphiles de la région de la capitale nationale auront l’embarras du choix dans les prochains jours : quatre festivals, des deux côtés de la rivière des Outaouais, y sont présentés simultanément.

Le Festival international du film d’animation d’Ottawa

En mode virtuel cette année encore, le Festival international du film d’animation d’Ottawa propose au public de visionner des courts et longs métrages, en plus de participer à des discussions en ligne d’ici au 3 octobre prochain.

L’événement constitue chaque année un rendez-vous déterminant pour les professionnels de l’animation.

Pour les acteurs du milieu au Canada, c’est un moment pour se rencontrer et partager des façons de faire, souligne la productrice exécutive du Studio d’animation du Programme français de l’Office national du film (ONF), Christine Noël.

C’est la plus importante manifestation consacrée exclusivement au cinéma d’animation en Amérique du Nord.

Une citation de :Christine Noël, productrice exécutive du Studio d’animation du Programme français de l’ONF

Quant aux cinéphiles, ils auront accès, entre autres, à cinq courts métrages d’animation de l’ONF, dont Mauvaises Herbes, du cinéaste et illustrateur montréalais Claude Cloutier, et à la première mondiale du film Figures impossibles et autres histoires I, de l’animatrice polonaise Marta Pajek.

Le Festival country du Grand Gatineau

Guillaume Lafond, souriant, avec une guitare dans les mains.

Le chanteur country et ex-académicien Guillaume Lafond sera en spectacle pour la première fois en Outaouais, dans le cadre du Festival country du Grand Gatineau.

Photo : Bertrand Exertier

Les adeptes de musique country pourront se rendre au 29e Festival country du Grand Gatineau entre jeudi et dimanche, au centre communautaire Père-Arthur-Guertin.

Puisque l’événement se déroule à l’intérieur cette année, 300 festivaliers - au lieu de 4000, habituellement - pourront participer aux festivités.

C’est sûr qu’on n’a pas les gros noms qu’on avait prévus pour cette année, mais on est content de notre programmation [parce qu’elle] touche à différents styles de musique country, fait valoir le directeur du festival, Michel Gervais.

Ainsi, les organisateurs ont misé cette année sur le chanteur Guillaume Lafond, révélé au public lors de la plus récente mouture de Star Académie.

C’est quelque chose que je [n’]aurais jamais imaginé, il y a un an!, clame le musicien de 25 ans, qui présentera un spectacle aux sonorités country-blues en duo avec l’harmoniciste Shawn McPherson, le 25 septembre.

J’ai toujours rêvé de faire carrière là-dedans. Je n’ai jamais arrêté de faire de la musique [et] à tous les spectacles que je fais, je donne mon 110 % et j’essaie d’aller accrocher au moins une nouvelle personne.

Une citation de :Guillaume Lafond, chanteur country et participant à Star Académie 2021

Parmi la dizaine d’artistes et de groupes invités, le chanteur country de l’Outaouais Carol Renaud, entre autres, montera sur la scène vendredi (24 septembre) et le groupe CCR Reborn revisitera le répertoire de Creedence Clearwater Revival, jeudi soir (23 septembre).

Le Bluesfest en version automnale et écourtée

Trois jeunes hommes sont attablés à une banquette de restaurant, près d'un juke-box.

Le groupe Half Moon Run est la tête d’affiche du premier soir des concerts d’automne du Bluesfest.

Photo : Page Facebook de Half Moon Run / Alexis Sevenier

Dans la foulée du CityFolk, présenté la semaine dernière sur le même site, le Bluesfest sera de retour dans une version automnale condensée sur trois soirs.

Le groupe montréalais Half Moon Run, ainsi que les artistes Jann Arden et Tom Cochrane, feront entre autres vibrer le parc Lansdowne, à Ottawa, entre jeudi et samedi (23 au 25 septembre).

Afin de respecter les mesures sanitaires en vigueur, un public restreint de 5000 festivaliers par soir sera autorisé sur le site. La preuve de vaccination sera obligatoire pour assister aux concerts et le masque devra quant à lui être porté en tout temps, à moins de boire ou manger.

Contrairement au Festival de montgolfières de Gatineau (FMG), où le site était divisé en différentes zones pour assurer une distance entre les festivaliers, le Bluesfest fonctionne sur admission générale.

Ce qu’on a observé au CityFolk, c’est que les gens font leur propre bulle. Comme il y a beaucoup d’espace, les gens peuvent garder leur distance, estime la porte-parole francophone du Bluesfest, Annie Boucher.

Le Festival franco-ontarien

Le R Premier, artiste hip-hop franco-ontarien

L’artiste franco-ontarien Le R Premier figure parmi les artistes invités à la soirée cabaret-jazz du Festival franco-ontarien, samedi.

Photo : Gracieuseté

Toujours à Ottawa, la musique francophone sera quant à elle mise à l’honneur dans le cadre du 46e Festival franco-ontarien, les 24 et 25 septembre, au parc Major’s Hill.

Pour une deuxième année d’affilée, le rendez-vous se tient donc en parallèle au Jour des Franco-Ontariens et des Franco-Ontariennes, célébré samedi.

Cette année, 2500 festivaliers pourront accéder au site chaque jour, contrairement à 100 festivaliers en 2020. On revient vraiment à une expérience comme les gens l’ont vécu avant la pandémie. [Habituellement], on accueille pas mal autour de ça, entre 2000 et 3000 personnes, fait valoir le directeur général du festival, Michel-Olivier Matte.

On est dans une année "presque normale".

Une citation de :Michel-Olivier Matte, directeur général du Festival franco-ontarien

La première soirée des festivités sera consacrée à la musique traditionnelle, alors que la deuxième propose une formule cabaret-jazz, plus intime.

Ainsi, vendredi, la soirée intitulée Swompalooza mettra notamment en vedette les groupes franco-ontariens Les Rats d’Swompe et Ariko, ainsi que la formation originaire de Ripon Le Diable à Cinq. Ce soir-là marquera aussi le retour sur scène de Deux Saisons.

Le lendemain, Andrea Lindsay, Florence K, Le R Premier et le duo gatinois Geneviève et Alain, entre autres, feront partie du spectacle Extravajazza.

Le public doit présenter une preuve de vaccination pour accéder au site. Le port du masque n’est pas obligatoire quand les festivaliers ne sont pas en déplacement.

Avec les informations de Camille Bourdeau, Christelle D'Amours et Kevin Sweet

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !