•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Projet Montréal promet la construction de 60 000 logements abordables en 10 ans

Pour ce faire, la Ville devra prêter à des organismes 800 millions de dollars sur 40 ans pour qu'ils achètent des terrains.

Des immeubles résidentiels faisant partie de la coopérative de solidarité La Familiale.

Projet Montréal promet la construction de 60 000 logements abordables en 10 ans.

Photo : Radio-Canada / Allan Johnson

Radio-Canada

Au moment où le marché immobilier est en pleine ébullition, où il fait face à une pénurie d'inventaire et où la surenchère est devenue la norme, le parti de Valérie Plante a pris un engagement ambitieux en matière d'habitation, mercredi.

S'il est réélu, Projet Montréal promet la construction sur 10 ans de 60 000 logements abordables – des logements vendus ou loués à 90 % du prix moyen. L'annonce a eu lieu en matinée dans un parc du secteur Saint-Michel.

La formation politique compte atteindre son objectif en utilisant par exemple des sites dont la Ville est déjà propriétaire, comme ceux de l'ancien hippodrome Blue Bonnets ou de Louvain Est.

Pour ce faire, il est évalué que la Ville de Montréal devra prêter à des organismes environ 800 millions de dollars sur 40 ans pour qu'ils achètent les terrains nécessaires.

Pendant 40 ans, les organismes rembourseront la Ville sous forme de rente, faisant du coût réel environ 12 M$ par année en coût d’emprunt pour la Ville de Montréal, explique Projet Montréal dans son communiqué de presse.

On essaie vraiment de prendre le taureau par les cornes et de "shaker" la machine.

Une citation de :Valérie Plante, cheffe de Projet Montréal

L'administration Plante affirme par ailleurs avoir déjà dépassé son objectif de construire 6000 logements abordables en quatre ans.

Radio-Canada n'était pas en mesure de vérifier une telle affirmation, mercredi, mais en juin 2020, la vérificatrice générale avait souligné qu’aucun logement dans le cadre du programme AccèsLogis de la Ville n'était encore habité ou en construction.

Élections municipales : Valérie Plante veut construire 60 000 logements abordables

Plante envisage de dépenser sans compter, selon Coderre

Pour le chef d'Ensemble Montréal, Denis Coderre, il s’agit d’une promesse extravagante que Valérie Plante ne pourra pas tenir, exactement comme en 2017.

Projet Montréal ne peut pas promettre de dépenser l’argent des Montréalais pour les 40 prochaines années, a-t-il indiqué dans une déclaration transmise à Radio-Canada.

Selon M. Coderre, Valérie Plante montre encore une fois [...] qu’elle envisage de dépenser sans compter. Il évalue à plus de 4,4 milliards les promesses faites par la mairesse sortante depuis le mois de juin.

Je pense que c'est un petit peu exagéré. Mme Plante devrait arrêter de jouer au Monopoly avec l'argent des Montréalais.

Une citation de :Denis Coderre, chef d'Ensemble Montréal

Dans sa plateforme électorale, Ensemble Montréal promet des mesures concrètes pour l'habitation. Cette plateforme a été entérinée par ses membres, le 12 septembre dernier, mais elle n'a pas encore été rendue publique.

En attendant, la formation, qui a passé les quatre dernières années sur les banquettes de l'opposition, promet de rendre la ville plus propre. Elle s'est notamment engagée mercredi à créer un fonds pour soutenir les arrondissements dans leur mission de propreté et à bonifier la fréquence des brigades alternées de propreté.

L'habitation au sommet des priorités des Montréalais

Selon un sondage paru mercredi matin dans le quotidien Le Devoir, le coût des logements et l'accès à la propriété figurent au premier rang des enjeux de la campagne électorale montréalaise.

Plus d'un répondant sur quatre (27 %) estime qu'il s'agit du thème le plus important des élections, devant le contrôle des armes à feu et le financement du SPVM (12 %) et la relance économique du centre-ville et des commerces (8 %).

Le coup de sonde indique par ailleurs que Valérie Plante a augmenté ses appuis dans les derniers mois, si bien qu'elle se trouve actuellement au coude-à-coude avec Denis Coderre, avec 36 % des intentions de vote contre 37 % pour le chef d'Ensemble Montréal.

En entrevue mercredi à Tout un matin, la mairesse sortante s'est dite extrêmement contente de voir ses appuis grimper. C'est très positif, c'est super encourageant, a-t-elle admis.

L'enquête a été réalisée sur Internet auprès de 500 Montréalais entre le 14 et le 19 septembre. Un sondage web ne comporte pas de marge d’erreur, mais, à titre comparatif, la marge d’erreur maximale pour un tel échantillon est habituellement de 4,4 %.

Avec Mathieu Prost

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !