•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Garderies : Ford veut négocier avec Trudeau

Deux photos juxtaposées.

Justin Trudeau et Doug Ford (Archives)

Photo : La Presse canadienne / Sean Kilpatrick/Nathan Denette

Radio-Canada

Le premier ministre ontarien Doug Ford affirme vouloir conclure une entente sur les services de garde avec le gouvernement fédéral récemment réélu.

M. Ford a reconnu qu'il négociait déjà avec Ottawa avant le déclenchement des élections fédérales en août.

Le ministre de l'Éducation, Stephen Lecce, a déclaré que tout accord avec les libéraux fédéraux devrait être flexible et intégrer le programme de maternelle et de jardin d'enfants de l'Ontario.

Interrogé aujourd'hui, M. Ford n'a pas voulu dire pourquoi l'Ontario n'a pas été en mesure de conclure un accord avant les élections, mais il a souligné qu'il voulait s'assurer qu'il s'agissait du bon accord pour la province.

Les libéraux fédéraux ont promis de dépenser 30 milliards de dollars au cours des cinq prochaines années pour réduire les frais de garde d'enfants à une moyenne de 10 $ par jour dans tout le pays.

Le gouvernement progressiste-conservateur de Doug Ford a introduit en 2019 un crédit d'impôt remboursable pour la garde d'enfants, semblable à ce que les conservateurs fédéraux ont proposé lors de la dernière campagne électorale.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !