•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’épaulard matriarche L47 serait morte, croient des scientifiques

L'épaulard L47, surnommée Marina, saute hors de l'eau.

L47, surnommée Marina, est morte.

Photo : Center for Whale Research

Radio-Canada

Des scientifiques pensent que l’orque L47, surnommée Marina, est mort, ce qui fait baisser la population d'épaulards résidents du sud, qui navigue dans la mer Salish, entre l’État de Washington et la Colombie-Britannique, à 73.

Trois de ses petits et leurs veaux ont été aperçus à maintes reprises en l’absence de la matriarche, qui n’a pas été vue depuis le mois de février au large de l’île Salt Spring, affirme le centre de recherche sur les baleines, le Center for Whale Research.

Une mort qui bouleverse le groupe L

Les aînées femelles jouant un rôle fondamental dans la prospérité des groupes d’épaulards, la disparition de L47 pourrait avoir des conséquences significatives sur son groupe, croient les scientifiques.

Grâce à leurs connaissances écologiques, les matriarches servent de guide pour la chasse aux saumons dont se nourrissent les épaulards résidents du sud.

Ses descendants pourraient ne pas survivre durant les deux prochaines années, craignent les experts.

Des épaulards sortent la tête de l'eau.

Des membres de la famille « L » vus dans le détroit de Haro le 24 janvier 2020.

Photo : Dave Ellifrit/Centre for Whale Research

Trois groupes résident dans la mer des Salish, appelés J, K et L. Ce dernier compte environ 32 membres.

L47 a eu 7 veaux qui ont vécu assez longtemps pour recevoir une appellation alphanumérique, soit le plus grand nombre pour un épaulard résident du sud.

Après sa disparition, une autre femelle du groupe pourrait maintenant s’imposer comme matriarche.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !